dimanche, décembre 28, 2008

Israël poursuit son bombardement du ghetto de Gaza

Les avions de guerre israéliens ont repris leurs attaques aériennes meurtrières sur la bande de Gaza, frappant des cibles partout sur le territoire, dont une mosquée et une station de télévision.
La cruauté israélienne est sans limite, et la complicité occidentale et arabe est lourde d’affrontements et de massacres à venir
Les Palestiniens ont dit que lors de la première attaque dès l’aube ce dimanche, les avions israéliens ont bombardé une mosquée près de l’hôpital Shifa dans la ville de Gaza.
Deux corps ont été retirés des décombres. Le souffle de l’explosion, juste après minuit, a soufflé des fenêtres à l’hôpital, ont déclaré des employés de l’hôpital Shifa.
Une autre cible ce dimanche était la station de télévision Al Aqsa utilisée par le mouvement Hamas. Son bâtiment de a été détruit, mais la station a continué de fonctionner avec une unité mobile.
Les Palestiniens ont comptabilisé environ 20 attaques dans les premières heures de ce dimanche.
Israël a lancé son opération militaire samedi et a menacé de la poursuivre.
Près de 300 personnes ont été assassinées dans les raids aériens et environ 700 autres blessées par les missiles pilonnant la bande de Gaza.
Carnage
Gaza a subi de lourds dommages après que plus de 30 missiles ont été tirés depuis des hélicoptères et des avions de chasse sur environ 40 différents endroits dans le territoire assiégé.
Plusieurs des morts dans la série d’attaques étaient des policiers, dont Tawfiq Jabbe, le chef de la police de Gaza.
On s’attend à ce que le bilan s’alourdisse, des corps étant restés enterrés sous les décombres des bâtiments détruits. Les hôpitaux, souffrant déjà des pénuries dues à un blocus de dix-huit mois sur la bande de Gaza, ont fait savoir qu’ils luttaient pour faire face au grand nombre de blessés, avec parmi eux des femmes et des enfants.
Gaza est extrêmement peuplé. Ses 1,5 million d’habitants subissent déjà de fortes pénuries dans la fourniture d’électricité et les approvisionnements de base à cause du siège, véritable punition collective, qui est largement condamné par des mouvements de défense des droits de l’homme.
Horrible massacre
Ismail Haniya, le responsable du mouvement Hamas à Gaza, a qualifié l’attaque par les israéliens « de plus horrible massacre ».
« J’appelle les Palestiniens à rester unis et à faire face ensemble à ces crimes, à ces massacres et à cette agression permanente visant notre terre et notre peuple, » a-t-il déclaré.
Opération longue
Jacky Rowland, correspondante d’Al Jazeera dans Jérusalem, nous a communiqué : « Les gens ont été prévenus au sujet d’autres d’opérations de cette intensité pendant un grand nombre de jours à venir, avec plus d’attaques d’avions et d’hélicoptères israéliens sur encore plus de cibles dans Gaza ».
« En riposte plus de 50 fusées ont été tirées vers Israël aujourd’hui. Les fonctionnaires de défense préviennent qu’il pourrait y avoir quotidiennement 200 fusées tirées sur Israël dans les prochains jours. »
Un israélien a été tué par une fusée palestinienne hier samedi.
Salam Fayyad, le premier ministre palestinien [du gouvernement non-élu pro-occidental de Ramallah], a condamné l’attaque et a exigé ( ?) sa fin immédiate.
Beaucoup de responsables ont joint leurs voix pour condamner l’attaque, même Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations Unies, qui a demandé ( ?) une cessation immédiate des hostilités.
Mousa Abu Morzouz, représentant des députés du Hamas, a déclaré : « Personne dans le monde ne peut accepter l’agression israélienne... [nous réclamons] de la communauté internationale qu’elle se dresse contre cela et dise que ce n’est pas acceptable. »
Mustafa Barghouthi, ancien ministre palestinien de l’information, a déclaré : « Ce n’est pas une attaque contre le Hamas. C’est une attaque contre toute la population de Gaza et contre sa volonté de liberté. »
Il a accusé Israël de « crimes de guerre » et a exigé d’Abbas et de son gouvernement [non-élu pro-occidental de Ramallah] de cesser toute relation avec Israël.
Frontière de Rafah
L’Egypte a ouvert le passage frontalier de Rafah pour accueillir les personnes blessées. Des ambulances ont été envoyées à la frontière et deux hôpitaux égyptiens ont été libérés pour recevoir les blessés.
Le Hams, mouvement de la résistance islamique, avait emporté la majorité du Conseil Législatif palestinien lors des élections de janvier 2005. La [soit-disante] communauté internationale a refusé de reconnaître un gouvernement dirigé par le mouvement Hamas, même issu d’élections libres, exigeant que l’organisation reconnaisse Israël et renonce à la résistance. Les sanctions économiques internationales ont suivi.
Le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza en juin 2007 après des affrontements sanglants avec le Fatah.
28 décembre 2008 - Al Jazeera.net - Vous pouvez consulter cet article à : http://english.aljazeera.net/news/m...
[Traduction : Info-Palestine.net]

Plus de 145 morts !
Contrairement à la présentation des medias dominants, l'attaque israélienne n'est pas une riposte aux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza ! ça c'est le "cadre" matraqué et imposé par la com. gouvernementale israélienne qui a pour but d'inverser les rôles, de pervertir la réalité en faisant passer l'agresseur pour la victime. Quand Israêl bombarde la bande de Gaza ce n'est pas de l'auto-défense ou de la légitime défense, pas plus que ne l'était l'attaque du Liban en juillet 2006 par les mêmes israéliens, pas plus que ne l'était l'invasion de l'Irak par les USA en mars 2003.

Ce bombardement de Gaza, qui survient après un blocus partiel israélien depuis juillet 2007 et un blocus total de la bande d Gaza depuis janvier 2008, n'est que le Xème bombardement israélien destiné à massacrer des palestiniens, à détruire maisons, hôpitaux, écoles etc. en vue de contraindre les palestiniens de la bande de Gaza à fuir, abandonner leurs terres. Ce bombardement de Gaza est la continuation du Mur de l'apartheid en Cisjordanie, des exécutions extra-judiciaires, c'est la continuation des crimes de guerre de Jenine, Naplouse en 2002. C'est la continuation d'une politique d'apartheid, de nettoyage ethnique et de massacres à laquelle nous disons : Ca SUFFIT !!
Ce bombardement de Gaza survient après la décision du conseil des ministre européens qui a décidé le "rehaussement" des accords d'association avec Israël alors même que le vote des députés du parlement avait reporté ce vote ! Il est aujourd'hui de la responsabilité de tous - et en premier lieu des partis politiques- de dénoncer ces crimes.
Face à l'injustice le silence est criminel
http://basta.20six.fr/basta/art/144881607/
Israel-poursuit-son-bombardement-du-ghetto-de-Gaza

Partager

1 commentaires:

À 9:21 PM , Anonymous Anonyme a dit...

le peuple juif est la derniere honte de l'humanité,véritable disciple de hitler,des esclavagistes ,de l'aparttheid,des colonisateurs,maîtres racistes ,mystificateurs,véritable paranoïque ,il n'a qu'à demander à son dieu yehovah de lui creer son paradis où il sera tout seul sans nègres,sans arabes,ni blancs,ni jaunes, lui race pure ,un oasis douillet un territoire hors de notre terre !

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil