lundi, janvier 29, 2007

Prisons israéliennes : 250 prisonniers handicapés, dont 10% sont devenus paralytiques

Al Khalil – CPI Un rapport publié par le Club du prisonnier palestinien d’al-Khalil (au Sud de la Cisjordanie), a dévoilé l’existence de plus de 1000 cas de maladies chroniques, graves, et moyennes parmi les prisonniers dans les prisons de l’occupation sioniste, mettant en danger leur vie, à cause des négligences médicales intentionnelles, et l’absence de traitement.
Majed al Najar, président du Club dans la région d’al Khalil, dit : « la négligence médicale est devenue une politique méthodique et intentionnelle adoptée dans les prisons sionistes. Cela constitue un crime de guerre qui viole toutes les conventions et droits internationaux, ainsi que les accords de Genève. »L’état de santé des prisonniers s’est aggravé durant les cinq dernières années à cause de la politique de répression sioniste contre les détenus palestiniens. Le rapport affirme que la situation actuelle très critique nécessite une forte et urgente intervention internationale afin de contrôler les conditions très difficiles des prisonniers palestiniens. * 250 prisonniers handicapés, dont 10% sont devenus des paralysés:- Le rapport a dévoilé que 250 prisonniers souffrent de différentes sortes d’handicaps, après leurs blessures par l’armée israélienne lors des arrestations- 25 ont de légers handicaps- 45 endurent des maladies psychologiques, ainsi que d’autres maladies à cause des tortures exercées lors des interrogatoires.- 15 prisonniers et prisonnières sont atteints de cancer, et leur état de santé est très critique. - Six d’entre eux sont morts dans les prisons sionistes non convenables à des êtres humains à cause de la négligence médicale intentionnelle, dont le dernier martyr était Jamal al-Sarahine. Le rapport a résumé les facteurs essentiels qui ont causé l’aggravation de l’état de santé des prisonniers palestiniens: - Plusieurs prisonniers ont été blessés lors de leurs arrestations par les forces occupantes.- L’enlèvement de certains prisonniers de l’intérieur des ambulances et des hôpitaux avant la fin des périodes de leurs traitements.- L’utilisation des différentes sortes de tortures monstrueuses contre les prisonniers lors des arrestations et des interrogatoires.- Le manque de centres médicaux et de médecins spécialistes dans les prisons, détentions et centres interrogatoires sionistes.Le rapport indique que des dizaines de cas qui nécessitaient des opérations chirurgicales urgentes ont été reportées à plusieurs années. L’administration refusait également de présenter les soins nécessaires aux détenus et se contentait de leurs donner des calmants uniquement.
Le rapport indique aussi que ces centres de détentions ne sont pas favorables pour des êtres humains, où les moindres conditions sanitaires nécessaires n’existent pas.Il a ajouté que l’état de santé des détenus se dégrade de plus en plus à cause des :
- répressions, coups, humiliations et utilisation de gaz toxique contre les prisonniers, l’absence de produits d’hygiène tels que les savons et les détergents contre les insectes.
- Les rats sont répandus dans la plupart des prisons et centres de détention provisoires.
- Les aliments sont avariés, et périmés, où plusieurs cas d’intoxication ont été enregistrés.
- Les cellules sont humides, l’air n’est pas renouvelé et les prisonniers sont en surnombres.
- L’hôpital de la prison de Ramlah manque de matériel médical approprié, et ne diffère pas de la prison en ce qui concerne le traitement cruel contre les prisonniers.
- Les autorités des prisons pratiquent toutes sortes de restrictions et de contraintes contre les malades, y compris les pressions morales telles que l’interdiction des visites, en plus des tortures et punitions continuelles contre les prisonniers.*
Les prisonniers sont menacés de mort :
Les témoignages et plaintes des prisonniers malades dans ce rapport montrent qu’ils font face à de vrais dangers de mort à cause de la politique de négligence médicale intentionnelle. Certains prisonniers blessés ont été obligés d’effectuer eux-mêmes des opérations chirurgicales, face à l’absence de soin. Le Club du prisonnier palestinien ajoute que des centaines de prisonniers souffrent de différentes maladies : comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’ulcère, l’hernie, les douleurs du dos, des dents, des yeux, les cancers de reins, les migraines, les maladies de dermatologie, les paralysies etc…
La région d’al-Khalil a compté le plus grand nombre de morts dans les prisons de l’occupation sioniste, après la mort de 4 prisonniers originaires d’al Khalil à cause des pratiques et politiques de négligence médicale intentionnelle : Walid Mohammed Aïssa Amr (34 ans), Hassan Abdel Salam Jawabrah (21 ans), Mourad Ahmed Souleymane Abou Sakout (29 ans), Jamal Hassan Abd Allah al-Sarahine (36 ans), qui est tombé en martyr mardi dernier (16/1/2007) dans les geôles de la prison de Naqab à cause des négligences médicales de l’administration de cette prison.Le reste des régions palestiniennes, 9 prisonniers sont tombés en martyrs à cause des mauvais traitements et de la négligence médicale délibérée : Bachir ‘awad ‘awis (27 ans), Mouhammed Hassane Abou Hadawane (65 ans), Rassem Souleymane Ghuneïmat (27 ans), Abdel Fattah Youssouf Radad (22 ans), Bachar Bani Oudeh (27 ans), Ali Mohammed Tawfiq Abou al-Rab (20 ans), Fawaz Saïd Hassane Aïtal (27 ans), Jawad Adel Abou Moughsseb (18 ans), Hayel Hassane Abou Zaïd (37 ans).CPI
Jan 29, 2007, 19:06
© Déposer 2003 par palestine-info.cc
Basta

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil