mercredi, décembre 31, 2008

L'escalade continue; 390 morts dans la bande de Gaza


L’armée de l'air israélienne a bombardé plus intensément que jamais la bande de Gaza. Le quatrième jour d'opération militaire israélienne a commencé avec de lourds bombardements à l'ouest de la ville de Gaza, tuant 2 enfants ainsi que 10 autres personnes dans divers endroits de la bande de Gaza, portant le nombre de victimes à 390 alors que le nombre de blessés s’élève à plus de 1700, des civils pour la plupart.

L’occupant israélien a annoncé une stratégie destinée à décapiter le mouvement Hamas et à éviter les civils. Les F16s ont pris pour cible un groupe de bâtiments gouvernementaux en utilisant des tonnes d’explosifs qui ont causé la mort d’au moins 4 Palestiniens.
Les bombardements ont duré pendant 30 minutes et résonné dans toute la ville de Gaza, causant de grands traumatismes et la panique parmi les civils. Les bâtiments ont été dévastés et des bâtiments voisins abritant des civils ont été partiellement détruits.
L'aviation israélienne, ses drones, son artillerie et ses hélicoptères Apache ont largement pris part dans les raids nocturnes. Des raids aériens israéliens ont détruit un club de sport et un bâtiment à l'intérieur de l'Université Islamique de Gaza (IUG). L’IUG a été frappée lundi soir et 2 bâtiments ont été détruits. L'un des bâtiments détruit était le laboratoire financé par la Banque de Développement Islamique estimé à des millions de dollars.
Les bombardements ont continué toute la nuit dans diverses zones de la bande de Gaza. De nombreux objectifs civils ont été bombardés comme des mosquées dans la ville de Khan Younis. Un vieil homme a été tué dans le sud de la bande de Gaza, à Rafah.
Un commissariat de police du Hamas a été touché dans le camp de réfugiés d’El Burej, au centre de la bande de Gaza et un autre à Beit Lahia. Les forces navales ont participé au bombardement de Gaza, détruisant de nombreux bâtiments et locaux sur les zones côtières.
Le bureau d'information lié aux Comités de la Résistance Populaire situé dans un bâtiment résidentiel a été frappé et des sources médicales ont signalé que certaines personnes avaient été blessées dans l’attaque.
Mardi matin, deux fillette âgées de 4 ans et 11 ans ont été tuées dans le nord de la bande de Gaza alors qu'elles étaient dans une carriole tirée par un âne. Le bombardement de ces enfants tourne en ridicule les affirmations israéliennes de ciblage uniquement des militants du Hamas. Elles ont été bombardées en plein jour par un F16 de haute technologie.
Un bateau qui avait quitté Chypre pour Gaza chargé de 3 tonnes d'aide médicale a été pris sous les tirs de l'armée israélienne. Le bateau a été touché bien qu’il ne transportait pas d'armes pour le Hamas, ce qui démonte clairement la propagande israélienne. Le bateau a été exposé aux tirs de la marine israélienne et a subi d’importants dégâts. Le bateau humanitaire a trouvé un abri dans le port de Tyr au Liban.
Mardi midi, une nouvelle phase de l'opération militaire a commencé. Les F16s ont commencé à franchir le mur du son dans la bande de Gaza. Des raids de bangs soniques ont eu lieu, causant des traumatismes et une atmosphère de panique parmi les habitants de Gaza.
Le nombre de victimes a atteint 390 morts et plus de 1700 blessés, dont 200 sont dans un état critique alors qu'il y a une grave pénurie de médicaments. Des sources médicales ont annoncé un effondrement du secteur médical et des hôpitaux de Gaza.
Muhamad El Khozndar, un médecin de l’hôpital Al-Shifa, a déclaré sur une station de radio locale que les hôpitaux de Gaza ne fonctionnent plus correctement. Les bandages, les instruments médicaux, le matériel médical et les machines de nettoyage ne sont plus disponibles dans les hôpitaux. En outre, les fenêtres de l’hôpital sont cassées en raison du bombardement d’une mosquée voisine.
Mardi, en début de soirée, une série de missiles israéliens ont frappé l’ouest de la ville de Gaza. Les rapports médicaux disent qu’un certain nombre de blessés sont arrivés à l’hopital Al-Shifa, ainsi que plusieurs victimes. Beaucoup de tanks ont bombardé le nord-est de la ville de Gaza.
Il est à noter que les services humanitaires à Gaza se sont totalement effondrés et sont dans un état catastrophique puisque tous les aspects de vie ont disparu. Tous les dérivés du pétrole, le carburant, l'essence et le gaz de cuisine ne sont plus disponibles dans la bande de Gaza en raison du siège imposé il y a deux ans. Le pain, le lait, le riz, le sucre, l’huile de cuisson ne sont plus disponibles et ce qui en reste à Gaza est limité aux quantités stockées dans les maisons.
Pour ajouter à cela, il est très dangereux pour les personnes de quitter leur maison à la recherche de vivres. Toute voiture, vélo ou personne à pied est transformé en objectif de la machine militaire israélienne.

Principales actions militaires de la 4ème journée d’offensive israélienne
• Le nombre de victimes des intenses bombardements israéliens est de 360 tandis que le nombre de blessés s’élève à plus de 1700, dont un grand nombre sont des civils. Environ 200 blessés sont dans un état grave et sont exposés à une mort lente en raison du manque de médicaments.
• Israël a commencé sa journée par le tir de 20 missiles. Les bombardements ont visé des bureaux gouvernementaux et endommagé des maisons voisines. Le bruit des bombardements a résonné dans toutes la ville de Gaza, causant un état de panique et des traumatismes pour les enfants.
• Deux frères et sœurs âgés de 4 ans et 11 ans ont été tués dans raid aérien israélien dans la ville de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza.
• De nombreuses maisons ont été bombardées en début de matinée dans le nord de la bande de Gaza. Le nombre de victimes dans la zone nord est de 60.
• Plus de carburant, essence ou Benzine dans la bande de Gaza. Les coupures d'électricité peuvent atteindre jusqu'à 21 heures.
• La marine israélienne a tiré sur le bateau, le Dignité, et l’a endommagé. Le bateau a failli couler et maintenant il a accosté dans un port du Liban. Le bateau était chargé de 3 tonnes d’aide médicale nécessaire aux hôpitaux de Gaza.
• Le secteur médical s'est effondré dans la bande de Gaza. Les médecins réclament un avion pour évacuer les blessés qui sont en train de mourir lentement. Seuls 10 blessés sont partis pour l'Égypte en raison de l'absence d'ambulances équipées de soins intensifs.
• Les fenêtres de l’hôpital Al-Shifa sont cassées par des bombardements voisins alors que le temps est pluvieux et orageux
• Deux Israéliens ont été tués par des tirs de roquettes palestiniennes.

http://mcpalestine.canalblog.com/archives/2008/12/31/11914044.html
31.12.08 17:07
http://basta.20six.fr/basta/art/146730459/

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil