vendredi, novembre 27, 2009

Yémen : accéder aux enfants déplacés par le conflit



L’aide parvient à certains des déplacés qui ont réussi à fuir le district de Saada. L’Unicef et ses partenaires fournissent de l’eau, des vivres, des soins, du matériel scolaire. Mais la zone de conflit reste inaccessible.

Officiellement, il y avait 175 400 personnes déplacées par le conflit au 24 novembre, mais l’accès reste impossible aux personnes qui sont probablement les plus affectées et aux camps les plus sensibles, ceux du district de Saada, au nord du pays.
L’aide humanitaire parvient aux déplacés des districts situés immédiatement au sud, en particulier dans celui de Hajjah. Là-bas, sur le site d’Al-Mazrak, un deuxième camp a été ouvert et la mise en place d’un troisième est en discussion.
Plus de 34 000 déplacés se massent sur le site d’Al-Mazrak. 300 000 litres d’eau potables sont délivrés chaque jour. Outre la fourniture de huit citernes additionnelles en urgence, l’Unicef discute avec plusieurs partenaires du renforcement du réseau d’eau (puits, canalisations) et a déjà mis en place de nouveaux points de distribution. Par ailleurs, 650 latrines ont été fournies par l’Unicef et 500 par Oxfam, ainsi qu’une quinzaine de douches. Les efforts en termes d’eau et d’assainissement concernent aussi les écoles : la scolarisation passe par l’installation de latrines, en plus de l’appui en matériel scolaire. Pour faire la classe, l’Unicef a aussi fourni des tentes d’urgence. La malnutrition atteint des chiffres inquiétants, avec 707 enfants sévèrement malnutris identifiés en une semaine. Ceux qui présentent des complications sont traités en dehors du camp à l’hôpital voisin de Harad. Au niveau du camp, un centre de nutrition thérapeutique fonctionne grâce à MSF Espagne et devrait bientôt être épaulé par des équipes mobiles.
A Amran, le district voisin, et en particulier au camp de Khiwan, les conditions de sécurité sont très mauvaises (l’ordre n’est pas respecté, les armes circulent), ce qui empêche notamment de délivrer des services de santé et des médicaments. Il n’y a pas assez d’espace pour que soient installées des latrines. Mais l’Unicef a une équipe sur place et a pu distribuer des kits d’hygiène en attendant de faire plus.
Sur tout le pays, plus de 6 300 kits d’hygiène ont été fournis par l’Unicef, ils ont servi à 45 000 personnes déplacées.
Publié le 27 novembre 2009 / Unicef
27.11.09 18:44
http://basta.20six.fr/basta/art/172641063

Dernière entrée :

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil