lundi, février 22, 2010

Afghanistan : l’OTAN commet un nouveau massacre de civils

L’Uruzgan est actuellement occupé par les troupes hollandaises, dont le prochain départ pose un sérieux problème à l’OTAN - Photo : AFP
Des représentants du gouvernement Afghan ont déclaré qu’au moins 33 civils avaient été massacrés par une attaque aérienne de l’OTAN contre un convoi de véhicules en Uruzgan, une province au sud du pays.
L’OTAN a confirmé avoir bombardé ce dimanche un groupe de véhicules, croyant qu’ils abritaient des combattants, pour découvrir ensuite que des femmes et des enfants étaient dans les voitures.
L’ISAF, la force de l’OTAN en Afghanistan, ne fournit pas le décompte des morts.
Amanullah Hothaki, chef du conseil provincial de l’Uruzgan, a déclaré que 19 personnes ont été massacrées dans l’attaque qui a frappé trois minibus qui roulaient sur une route principale.
James Bays, correspondant d’Al Jazeera, rapportant depuis Lashkar Gar dans le Helmand, a déclaré qu’ « une équipe aérienne » a tiré sur des mini-bus transportant des civils.
« Nous comprenons qu’ils [les civils] ont été pris pour cible par ce que l’OTAN appelle une équipe aérienne », ajoute-t-il.
« Cela évoque pour moi des hélicoptères. Le porte-parole de l’Otan à qui j’ai parlé ... a dit il y avait une opération de l’OTAN en cours contre les Talibans à proximité, et qu’ils avaient pensé qu’il s’agissait de renforts pour les Talibans. »
« Et c’est pourquoi ils ont lancé cette attaque aérienne. Mais il dit qu’il est clair maintenant que c’était une erreur, et que dans ces mini-bus, il y avait beaucoup de femmes et d’enfants. »
Le général Stanley Mc Chrystal, le commandant des forces de la coalition [d’occupation] en Afghanistan, a publié un communiqué présentant des excuses pour ce massacre, dit notre correspondant.
« Nous sommes extrêmement désolés par la perte tragique de vies innocentes », larmoie McChrystal.
« J’ai fait comprendre à nos forces que nous sommes là pour protéger le peuple afghan [en le bombardant - N.d.T] et tuer ou blesser des civils par inadvertance sape leur confiance dans notre mission [à condition que cette confiance ait jamais existé - N.d.T]. »
Zemeri Bashary, porte-parole du ministère afghan de l’intérieur, dit de son côté que des rapports font état de 27 personnes massacrées.
Selon lui, il y avait 42 personnes dans les véhicules bombardés, tous des civils.

-Info-palestine / 22 février 2010 - Al Jazeera
22.2.10 22:15
http://basta.20six.fr/basta/art/175020243/

Dernière entrée :

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil