mardi, août 15, 2006

Des sources américaines parlent de 400 soldats sionistes tués et de plus de 200 tanks Mirkava détruits dans la sixième guerre

Un rapport diplomatique américain dévoile lefait que les Sionistes ont perdu, dans les affrontements avec le Hezbollah, du 12 juillet jusqu’au 7 août 2006, 343 soldats et ont eu 617 blessés. En ajoutant les pertes qui ont suivi cette date, le nombre de soldats tués a atteint les 400.Le rapport, venant de diplomates se trouvant au Liban en relation avec des collègues dans l’Entité sioniste et diffusé par les médias, dit que le nombre de tanks « Mirkava » brûlés au Liban et dans les positions militaires visées est arrivé à 118. 46 tanks ont été endommagés, difficile à les remettre au travail. De plus, 96 transporteurs, jeeps et bulldozers ont aussi été brûlés.Et avec les pertes des derniers jours, le nombre de tanks brûlés et endommagés a dépassé les 200 tanks.Les forces de l’occupation israélienne positionnées sur le front ont consommé 90% de leurs munitions. La direction s’est trouvée obliger d’ouvrir les magasins fermés depuis plus d’une dizaine d’années.Le véritable nombre desoldats sionistes, répandus au nord des territoires palestiniens occupés en 48, est estimé à 40 mille soldats dont 15 mille réservistes, ajoute le rapport.Il dévoile aussi qu’après la première semaine de toutes ces opérations aériennes et terrestres sionistes, et suite aux combats des Maron Al-Ras et Bent Djbail, les Etats-Unis ont fourni à l’Entité sioniste non seulement des bombes intelligentes, mais de plus, des bombes silencieuses. Ces bombes ont été utilisées dans la banlieue sud de la capitale libanaise Beyrouth. Pire encore, des pilotes américains ont participé à conduire les chasseurs F16 en bombardant la banlieue et partout au Liban.

Des experts et des soldats américains de différents niveaux ont participé dans quelques combats, affirmele rapport. Plusieurs d’entre eux ont trouvé la mort sur les confins de Bint Djbail et Aytiroun et leurs corps ont été transportés à leurs familles en prétendant qu’ils sont mort en Irak ! La direction américaine dans la région du Moyen-Orient se trouve obligée de les retirer du front.L’armée sioniste a rejoint les armées arabes depuis le 9 août 2006, estime le rapport. Elle n’a plus le prestige qu’elle avait. Elle n’est plus la force sur laquelle les Etats-Unis peuvent compter.En résumé, le gouvernement Olmert a perdu la guerre ; le Liban, via le Hezbollah, a gagné. Il faut désormais traiter avec ces réalités avec objectivité.De son côté, le journal hébreu Maariv prétend que dans la guerre, qui a duré 34 jours, seulement 115 soldats sionistes sont morts, en plus de 41 colons. 4228 roquettes Katioucha sont tombées sur les colonies sionistes des territoires palestiniens occupés en 1948.Et en ce qui concerne les pertes économiques, elles ontatteint, dans le domaine de la production seulement, environ 4.3 milliards de shekels (environ un milliard de dollars). Le ministère des finances de l’Entité sioniste estime le total des pertes à 23 milliards de shekels dont 12 milliards pour les coûts. Et 5 pour les pertes directes et indirectes.

Aug 15, 2006
palestine-info.cc
BASTA

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil