vendredi, août 11, 2006

Ann Veneman réclame la cessation des hostilités


Des milliers de familles ont besoin de soutien. A ce jour, nous sommes incapables d’atteindre la majorité d’entre eux, a expliqué la directrice générale de l’Unicef, les enfants ne devraient pas être d’innocentes victimes de la guerre.

« L’acheminement de l’aide humanitaire devient urgent pour les familles et les enfants qui sont affectés par la crise du Moyen Orient » a déclaré Ann Veneman, directrice de l’Unicef, vendredi 11 août à New York. « Plus de 900 000 personnes ont quitté leurs foyers au Liban, et un grand nombre d’entre elles vivent dans des abris temporaires et des écoles, alors que près de 180.000 réfugiés ont traversé la frontière de la Syrie. » « Des milliers d’enfants ont été tués et blessés dans ce conflit. De nombreux autres vivent dans des conditions extrêmement précaires qui se dégradent de jour en jour, avec un accès limité à l’eau, à la nourriture, aux médicaments et aux installations sanitaires. La baisse de l’approvisionnement du fuel entraîne de grandes difficultés dans le fonctionnement des services hospitaliers. » « Des milliers de familles et d’enfants ont besoin d’un soutien crucial. A ce jour, nous sommes incapables d’atteindre la majorité d’entre eux. La protection des femmes et des enfants en temps de guerre est de la responsabilité de toutes les parties engagées dans un conflit – les enfants ne devraient pas être d’innocentes victimes de la guerre. Nous lançons un appel d’urgence à toutes les parties pour se mettre d’accord sur l’arrêt des hostilités pour permettre aux organisations humanitaires d’acheminer l’aide. »
L'Unicef auprès des familles déplacées
Sur le terrain, l’Unicef poursuit une campagne de vaccination auprès des déplacés à travers le pays. A ce jour, environ 8 000 enfants dans 80 centres sur les 144 centres de déplacés ont été vaccinés contre la rougeole et 3000 contre la polio. Par ailleurs, plusieurs convois de l’Unicef tentent d’acheminer de l’aide aux populations : deux camions transportant chacun 10 000 litres d’eau potable et cinq autres camions chargés de 100 kits d’urgence, 100 kits spéciaux pour les bébés, et 36 tonnes de médicaments essentiels sont en route vers le sud du pays.

Unicef

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil