mardi, janvier 30, 2007

Le réchauffement synonyme de famine pour 200 à 600 millions d'habitants

SYDNEY (AFP) - Entre 200 et 600 millions de personnes supplémentaires souffriront de famine et entre 1,1 et 3,2 milliards d'habitants manqueront d'eau d'ici 2080 en raison du réchauffement climatique, indique une étude du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec).
Sept millions d'habitations pourraient être inondées et la Grande Barrière de corail, plus grand organisme vivant au monde, pourrait complètement disparaître d'ici quelques décennies, écrivent les experts, selon des extraits du rapport publiés mardi dans le quotidien The Age.
L'étude doit être publiée dans les mois à venir, venant complèter le quatrième rapport du Giec qu'il rendra public vendredi lors de sa réunion à Paris. Le Groupe concentre l'expertise optimale sur le réchauffement climatique sous l'égide des Nations unies.
La température du globe s'est déjà accrue de 0,7 à 0,8 degré depuis 1900. Si l'augmentation atteint deux à trois degrés, toujours par rapport à leur niveau de 1900, c'est jusqu'au système forestier de l'ensemble de l'Amazone qui est menacé.
Les "Alpes australiennes" (sud-est), un système fragile en raison du manque d'eau chronique dont souffre le pays-continent, seraient quant à elle "complètement perdues".
Pour la planète, il s'agit d'une "perte de biodiversité énorme", souligne le rapport.
Le coût humain et économique est lui aussi très lourd, en particulier dans les pays les plus pauvres, comme en Afrique, et dans les régions situées à fleur d'eau, comme le Bangladesh et les îles du Pacifique, avertit l'étude.
Pour la Grande Barrière de corail, site classé au patrimoine mondial, cela signifie une disparition pure et simple. Le blanchiment du corail, qui touche déjà la Grande Barrière à certains endroits, se répétera tous les ans à partir de 2030, estime l'étude.
La Grande Barrière, site classé au patrimoine mondial, s'étend sur plus de 345.000 km2 au large de la côte nord-est de l'Australie.
Le blanchiment corallien se produit lorsque les organismes vivants qui donnent aux coraux leurs couleurs meurent, ne laissant subsister que le squelette calcaire du corail. Il est provoqué par une hausse des températures de l'eau ainsi que des pluies acides.
30 janvier 2007, 11h25 / http://fr.news.yahoo.com
________________________________
Une planète à bout de souffle
Le concept de développement durable

Source : CD-Rom Défends ta planète! l'encyclopédie du développement durable. Décembre 2004.___Terresacree_____________________________
Comme le prévoyait déjà Aurelio Peccei, fondateur du Club de Rome, les habitants actuels de la Terre consommeront à eux seuls, pendant leur vie, plus de ressources naturelles que tous leurs prédécesseurs au cours des siècles précédents. La prise de conscience des limites de la planète s'est développée depuis les premiers cris du Club de Rome dans les années 70. Il n'est pas de croissance infinie possible sur une planète finie. Selon un rapport du WWF, si les êtres humains n'arrêtent pas d'utiliser davantage de ressources que la planète ne peut en produire, leur niveau de vie et de développement économique pourrait commencer à s'effondrer dès 2030.
La capacité de production de la planète est limitée. Or la croissance démographique, le développement économique et technologique font que chaque année, la demande et la pression sur les stocks de la Terre ne cessent de croître. Tous les experts s’accordent à dire que les activités humaines ont un impact sur le climat de la Terre. La tendance au réchauffement provoquera de véritables changements météorologiques qui auront des conséquences imprévisibles et d'une portée considérable sur le plan environnemental, social et économique.
La menace d’une pénurie d’eau douce est un risque majeur. Face à la surexploitation qu’en fait aujourd’hui une humanité nombreuse, consumériste et polluante, cette ressource collective se raréfie. Les signaux d’alarmes sont lumineux: épuisement des nappes phréatiques, assèchements des lacs et des rivières, pollution grandissante, désertification croissante. La déforestation, quant à elle, cause non seulement une perte d’espèces animales et végétales et de zone de capture du carbone sur la planète, mais elle favorise aussi l’extension de la désertification, affectant environ 3 000 à 3 500 millions d'hectares, c'est-à-dire un 1/4 de la superficie des terres du monde, et menaçant la survie de 900 millions de personnes dans 100 pays du monde en développement. Les mers et les océans du globe sont eux aussi en danger : près d'1/3 des stocks de poissons sont en voie d'épuisement, surexploités par l'industrie de la pêche ou détruits par la pollution.
La disparité croissante Nord-Sud est aujourd'hui insoutenable. 20 % de la population mondiale consomme 80 % des richesses. Quelque 800 millions de personnes continuent de souffrir de la faim chronique et de manque d'hygiène. La pauvreté, l'inégalité et la mondialisation se combinent pour aggraver l'impact de pandémies comme celle du Sida qui touche gravement le continent africain et les pays les plus peuplés du monde, l'Inde, la Chine et l'Indonésie... Ce déséquilibre est devenu l'un des principaux facteurs d'instabilité mondiale, l'inégalité alimentant l'ethnicisme, l'intégrisme religieux et le terrorisme.
La planète est à bout de souffle ; le constat est alarmant. La prise de conscience est amorcée et, partout dans le monde, des initiatives se développent et se conjuguent pour prendre des mesures devenues urgentes. Les partenaires qui se sont associés pour développer ce CD-Rom ont pour objectif de faire prendre conscience des menaces qui pèsent sur notre environnement, de la nécessité de le préserver et de développer des modes de production et de consommation à même d’envisager l’avenir plus sereinement. Ce projet a également pour objectif de permettre d’adopter de nouvelles attitudes, une éthique de la responsabilité pour un meilleur équilibre de nos sociétés et une plus grande qualité d’être.
Notes les plus récentes
Le Maroc rural ne veut pl...Quelque part, dans un village du Haut-Atlas marocain enneigé, 26 personnes, surtout des bébés, sont mortes mystérieusement, depuis près de deux ...
Des opposants à la guerre...Au cri de "Ramenez nos soldats à la maison!", plusieurs dizaines de milliers d'Américains se sont rassemblés samedi devant le Capitole ...
l’Irak, hier, aujourd’hui...Notes les plus récentes Irak : une offensive amér...[Un assaut contre les sadristes sera inévitablement un des épisodes les plus sanglants ...
La guerre d’Irak doit ces... COMMUNIQUE COMMUNSoutien aux pacifistes américainsCe samedi 27 janvier 2007, les Américains se mobilisent contre la guerre d’Irak. Une importante marche est ...
maroc : resistancesUne vague de mobilisations contre la hausse des prix des produits de première nécessité montre que les résistances sont toujours à ...
Guinée : Les tueries doiv...Depuis le 10 janvier 2007 plus de 30 personnes ont été tuées par les forces de sécurité durant des manifestations et, .
Grève en Guinée: bilan to...Syndicats et autorités poursuivaient jeudi des négociations pour tenter de mettre fin à la grève générale illimitée qui a fait un ...
CriSuis-je fou de vouloir rester moi-même,De dénoncer les faux-semblant?Je refuse d'entrer dans votre systèmeVous n'êtes que des menteurs intolérantsEt je vivrai ...
Davos, haut lieu des prom...WEF Année après année, le Forum des multinationales – qui s'ouvre aujourd'hui à Davos – multiplie initiatives caritatives et promesses d'avenir ...
CONVENTION INTERNATIONALE... - 20 novembre 1989 - signée et ratifiée par 191 pays (deux pays seulement - les Etats Unis et la Somalie ...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil