samedi, janvier 06, 2007

Somalie : des secours pour un pays en guerre

© Unicef HQ06-2273 Brendan Bannon
Une mère et son enfant, près de la frontière kenyo-somalienne.
Le point sur l’aide apportée ces derniers jours par les agences onusiennes.
OCHA annonçait en début de semaine que le gouvernement de transition somalien et les forces éthiopiennes avaient consolidé leur contrôle du pays et de la capitale Mogadiscio (port, aéroport, bâtiments de gouvernement) même si des segments de la population restaient lourdement armés. La violence et les inondations de ces derniers mois ont provoqué d’importants déplacements de personnes. Le relatif apaisement du conflit et la décrue dans les vallées de la Juba et de la Shabelle permettent un meilleur accès des secours au centre et au sud du pays. Une interdiction de circuler avait été posée par les autorités le 25 décembre, mais cette interdiction a été par la suite levée pour les vols humanitaires de telle sorte que le 31, l’Unicef a pu transporter par avion 3,5 tonnes de secours non alimentaires à Jowhar. Les 24 et 25 décembre, le PAM, pour sa part, avait pu délivrer 28 tonnes de nourriture jusqu’au district d’Afmadow, destinées aux populations affectées par les inondations. Par la suite, pendant l’interdiction des vols aériens, l’amélioration de la qualité des routes avait permis au PAM de distribuer 1 200 tonnes de nourriture pour 61 000 personnes.
Assainissement pour les villages ayant été inondés
Les inondations ont entraîné une détérioration des conditions d’hygiène. Aujourd’hui les gens retournent dans des villages encore boueux, où l’eau stagnante a contaminé les latrines et où de nombreuses maisons se sont écroulées. L’Unicef et ses partenaires interviennent dans le domaine de l’eau et l’assainissement dans la vallée de la Juba, en distribuant des tablettes de purification d’eau, du savon, du chlore et en faisant de la formation à l’hygiène. Pour la période à venir, la répartition des tâches entre agences a donné le leadership à l’Unicef sur les questions d’eau et d’assainissement, mais aussi d’éducation et de nutrition. En ce moment, l’OMS assure pour sa part un soutien aux hôpitaux des principales zones affectées par le conflit en fournissant des kits d’urgence et de premiers secours, des médicaments et du matériel médical.
4 janvier 2007 / Unicef /
6.1.07 12:23
© Unicef HQ96-1186 Giacomo PirozziUne mère attendant de pouvoir faire vacciner son enfant dans un centre de santé en Somalie. Unicef ...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil