lundi, mars 26, 2007

La paix ne peut être que le fruit de la justice

Tandis que le peuple de Palestine poursuit son long et douloureux chemin vers la liberté et l’indépendance, nous regardons vers le futur avec espoir et optimisme.
dimanche 25 mars 2007 /
Ismaïl Haniyeh / http://www.info-palestine.net/

C’est en effet cet espoir et cette forte croyance en la justice de notre cause qui sous soutiennent depuis tant d’années et nous font résister à la souffrance et à la brutalité qui nous sont imposées par une occupation militaire israélienne cruelle et inhumaine.
Depuis des temps immémoriaux, la Palestine était une patrie pacifique pour les musulmans, les chrétiens et les juifs qui vivaient en harmonie et en paix, partageant le même héritage et la même histoire. En fait, c’est seulement après que la Palestine ait été placée sous mandat britannique suite à la première guerre mondiale, et après que les britanniques aient décidé en toute illégalité de donner la Palestine, notre terre ancestrale, au sionisme que cette harmonie entre communautés et religions a été bouleversée.
Le résultat de cette honteuse injustice, c’est que nous nous trouvons aujourd’hui prisonniers dans notre propre patrie, asservis et harcelés par un occupant illégal et immoral qui traite notre peuple comme les enfants d’un Dieu de peu d’importance, ou même comme des animaux. La nature criminelle de cette occupation transcende la réalité. Les terribles scènes de meurtre, de démolitions de maisons et d’humiliation imposées quotidiennement à notre peuple et que le monde contemple sur ses écrans de télévision ne sont pourtant qu’une petite partie de ce qui se produit réellement sur le terrain.
Il est inutile de rappeler que les israéliens ne pourraient commettre leurs crimes contre un peuple sans défense dont le seul « crime » est son aspiration à la liberté et à la justice, si n’existait cette honteuse apathie de la communauté internationale à l’égard de la situation douloureuse que vit le peuple de Palestine. Par conséquent, j’appelle la communauté internationale à exercer des pressions sur l’état israélien pour qu’il cesse son oppression systématique et et ses persécutions à l’égard de mon peuple.
Malgré les souffrances et la peine qui nous submergent, je suis certain que cette occupation brutale contre mon peuple et mon pays s’arrêtera un jour et que les peuples de cette terre vivront à nouveau en paix et en harmonie. En fait, j’ose même affirmer que la paix en Palestine illuminera le monde entier, annonçant une nouvelle ère pacifique.
Je sais que nombreux sont ceux qui par malveillance ou par ignorance nous dépeignent comme belliqueux et enclins à la violence. Mais c’est faux. Nous aspirons depuis longtemps à la paix comme tout un chacun, ou même plus que n’importe qui puisque nous sommes les premières victimes de la violence et de la guerre. La paix est une valeur sublime sans laquelle l’humanité toute entière devient sans signification.
Cependant, pour que la paix existe, qu’elle soit durable et qu’elle ait un sens, elle doit se baser sur la justice. Nous, les Palestiniens, recherchons sincèrement une véritable paix venant des coeurs, et nous invitons la communauté internationale à nous aider à réaliser cette paix de sorte que tous les enfants de cette région du monde, qu’ils soient arabes ou juifs, puissent mener une vie normale.
Depuis des années, une concurrence amère sur cette terre torturée fait des ravages dans les vies des individus, détruisant les propriétés et les possibilités de développement économique. La guerre apporte haine et mauvaise volonté, tandis que la paix apporte coopération et bonne volonté. Nous ne nous faisons cependant aucune illusion. La violence se poursuivra aussi longtemps qu’un groupe d’individus, intoxiqué par son pouvoir militaire et politique s’imaginera avoir le droit d’imposer sa volonté à un autre groupe de personnes, par les armes et par l’oppression. Une « paix » comme celle-ci n’est rien de plus qu’un vol.
Inutile de dire que pour qu’une véritable paix prenne forme en Palestine, la communauté du monde doit adopter une approche honnête vis-à-vis de ce conflit. Nous nous exprimons ainsi parce que nous sommes lassés des doubles standards de la communauté internationale et de son hypocrisie face aux deux parties en conflit.
En effet, nous voudrions savoir pourquoi les Nations Unies ont permis à Israël de défier plus de 100 résolutions visant à faire cesser l’occupation de mon pays ? Y a-t-il deux types de droit international, un pour le faible et un autre pour le fort ?
Israël est-il au-dessus du droit international ? Israël a-t-il droit à un traitement spécial venant de la communauté internationale et lui permettant de tuer nos enfants en toute impunité, de voler notre terre en toute impunité, et de nous chasser aux quatre coins du monde en toute impunité ?
Il est temps pour tous les hommes et femmes de conscience et de droiture de s’exprimer avec force pour exiger la justice pour les Palestiniens. Nous avons trop souffert, et il est temps qu’on nous permette de récupérer notre liberté et notre dignité usurpées.
Nous n’exigeons pas l’impossible. Nous mettons seulement la communauté internationale au défi de rester fidèle à la charte des Nations Unies et aux conventions internationales qui interdisent l’acquisition de la terre par la force.
En bref, l’occupation doit cesser, et maintenant.

26.3.07 23:52
http://20six.fr/basta/art/14014395

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil