samedi, juin 28, 2008

Plein feu sur la torture



Pas de justification pour la torture / © Amnesty International.
26 juin 2008 © Amnesty International.

À l'occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, le 26 juin, les membres et sympathisants d'Amnesty International organisent des actions dans le monde entier.

Ils demandent aux gouvernements de réaffirmer leur engagement en faveur de ce qui a été affirmé à l'unanimité après la Seconde Guerre mondiale, à savoir que la torture et les autres formes de mauvais traitements sont absolument interdits.Depuis quelque temps, l'interdiction internationale de la torture et des autres formes de mauvais traitements est gravement menacée dans le contexte des mesures prises par des gouvernements pour lutter contre la menace terroriste. C'est le bien-fondé de cette interdiction absolue qui est remis en cause par les agissements de gouvernements de diverses régions du monde.Cela signifie concrètement que des personnes sont soumises à d'effroyables pratiques. Ainsi, Amnesty International a réuni des informations montrant que, dans le cadre de leur stratégie de lutte contre le terrorisme, des gouvernements recourent aux méthodes suivantes :
coups, décharges électriques, simulacre de noyade, isolation prolongée et autres violences physiques ;
renvoi de personnes dans des pays où elles risquent d'être torturées, ce renvoi étant parfois fondé sur des « assurances diplomatiques » peu crédibles ;
détention secrète.
Amnesty International exhorte tous les gouvernements à : condamner toutes les formes de torture et de mauvais traitements ; empêcher la torture, notamment en mettant un terme à la détention secrète ainsi qu'à la détention au secret ; et soumettre à l'obligation de rendre des comptes les personnes responsables d'avoir autorisé, facilité ou infligé des actes de torture ou d'autres formes de mauvais traitements.Ce 26 juin n'est pas une journée consacrée à se souvenir passivement mais une journée d'action : les gouvernements et les citoyens des pays du monde entier devraient œuvrer pour renverser la tendance qui est apparu ces dernières années et éradiquer ces pratiques cruelles et inhumaines.
Réfutez tous les arguments que vous pourrez entendre ou lire en faveur de la torture:
comme la France va prochainement assurer la présidence de l'Union européenne, veuillez envoyer un courriel au président Nicolas Sarkozy afin de lui demander d'encourager le Conseil de l'Union européenne à prendre des mesures pour mettre un terme aux « restitutions » et à la détention secrète ;
écrivez au gouvernement tunisien pour lui demander de prendre des mesures afin de mettre un terme à la torture et aux autres formes de mauvais traitements ;
signez notre pétition pour demander au gouvernement des États-Unis de mettre fin aux détentions illégales.


Pour en savoir plus
Pas d'abri pour la torture (fiche d'information, juin 2008)
Tunisia: Torture, illegal detention and unfair trials (fiche d'information, 23 juin 2008)
Six mesures pour que l'Europe mette fin aux « restitutions » et à la détention secrète (fiche d'information, 24 juin 2008)
États-Unis. Torture, disparitions forcées et impunité (fiche d'information, 1 mai 2008)

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil