mercredi, avril 21, 2010

Je veux pouvoir

Je veux pouvoir
Te dire
Je t'aime
Non comme le naufragé
Perdu dans un océan de ténèbres et de silence
Qui
S'accroche à un morceau de planche
Pour ne pas se noyer
Pour ne pas mourir
Pour vivre encore
Non comme l'adolescent
Qui s'imagine aimer sa prof
Alors que
Tout simplement
Il cherche à s'initier à la sexualité
Voire à la sensualité
Non comme le patient
Qui sur son lit de douleur
S'éprend de son infirmière
Parce que sa seule présence
Par le pouvoir morphique du rêve
Comme du désir
Lui fait oublier sa souffrance
Et arrêter le balancier d'une vie
Qui
Justement
Balance de plus en plus vers la mort
Non comme le prisonnier
Qui se met à devenir amoureux fou
Amant passionné
De sa liberté
Uniquement parce qu'il n'en a plus la maîtrise
Alors
Qu'avant
Il se complaisait dans la servitude volontaire du troupeau
Non comme la terre aride
Peut aimer l'eau
Pour aspirer à (re)donner vie
À ce qui n'est plus que
Désolation
Non comme la foule peut
Adorer plus qu'aimer
L'idole qu'on lui donne à
Idolâtrer
Et
Ainsi
Magnifier son imbécile essence


Non
Comme rien de tout cela


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Pour pouvoir encore donner
Partager
Pour recevoir
Aussi
Dans le respect
La simultanéité
La réciprocité
La liberté
Du partage


Je veux pouvoir t dire
Je t'aime
Pour cet amour de la vie
Que tu as su faire renaître
Quand il était mort
De ne point aimer


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Juste pour le plaisir
Le bonheur
La joie
Du moment vécu
Ensemble


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Pour pouvoir
Encore et encore
M'émerveiller de ton regard
De ta main
De ton parfum
De ta présence


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Juste pour pouvoir m'endormir à tes côtés
Et m'éveiller à cette éternité
Qu'est le réveil l'un(e) à côté de l'autre


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Juste pour
T'aimer
Et
Peut-être
Être aimé


Ou bien
À défaut
Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Juste comme cela
Sans raison
Ni obligation
Pour toi
Juste pour le bonheur
De pouvoir le dire
Encore une fois
Une dernière fois
Mots offrande
Don
Mots des gens simples et sans histoire
Ou
Du moins
Sans autre histoire
Que leur vie
Simple
Qui
Dans leur simplicité même
Avec ses mots et ses gestes
Simples
De tous les jours
Comme de toutes les nuits
Sont des histoires héroïques
Légendaires
Merveilleuses
Émerveillantes
Et
Tout simplement
De belles histoires
Comme ne savent plus les inventer
Et les vivre
Celles et ceux
Qui n'ont pas
Ou plus
Envie de pouvoir dire
Je t'aime


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Parce que
Tu es
Toi
Et que je n'ai pas cette envie
Pour une autre


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Parce que tu as compris
Mon libre attachement
À ce compagnon
Qui est fatigué de la vie
Tant il a aimé la vie
Tant il a aimé les autres
Tant il m'a aimé
Karma
Monsieur le gros Chien
Dont le cœur est usé d'avoir tant
Mais sûrement pas
Trop
Aimé


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Pour ce que tu m'as redonné
Sans le savoir
Non l'envie de vivre
Mais l'émerveillement de vivre
Le plaisir de vivre
Le sens
Orientation et sensualité
Non de la Vie
Mais de ma vie


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Par amour de ton rire
De ton sourire
De ta voix
De l'éclat de tes yeux
De la chaleur de ta peau
De l'ivresse de ton odeur
De cet infini que tu es
Par le seul fait d'être
Cette magie
Qui s'appelle
La vie
La vie
Que l'on ne peut vivre
Que
Dans
Et
Par
L'amour


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Pour pouvoir t'entendre
Te sentir
Te respirer
Te voir
Te toucher
T'écouter
T'admirer
Boire à ton rire
Me nourrir de l'éclat de ta voix
De tes yeux
Te regarder
Te contempler
Voyager par
Et
Avec toi
Dans ces pays que l'on ne peut pas connaître
Quand on ne peut pas ou plus
Ne sait pas ou ne sait plus
Dire
Je t'aime


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Juste pour pouvoir
Chaque jour
Par cet aveu
Te dire
Sans le dire
Merci d'avoir été là
Merci d'être ici
De temps en temps
Temps partagés
Temps qu'il me fait bon vivre
Quand
Avant de te rencontrer
Je n'avais plus envie
De vivre
Des moments
Qui
Sans toi
N'étaient que des
Peines
Comme l'est
La peine de réclusion
Condamnation à vivre
Une vie de mort
Vivant
Enfermé dans cette prison
Dont on ne s'échappe pas
Le corps
Son corps
Qui est état
Et non plus devenir
Qui respire
Mais n'aspire plus


Je veux pouvoir te dire
Je t'aime
Simplement
Parce que
Je t'aime


Je peux vouloir te dire
Je t'aime
Mais ce pouvoir
Mon pouvoir
Ne peut prendre corps de mots
De gestes
De regards
De silences
De pensées
Que dans
Par
Avec
Ton vouloir
Alors à histoire simple
Banal même
Tant je suis banal
Questions simples
Puis-je
Veux-tu


7 juin 2009 / jccabanel.free.fr/mt_je_veux_pouvoir.htm

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil