mardi, décembre 12, 2006

Terrorisme Sioniste

Beit Hanoun : le désastre témoigne de la sauvagerie de l'armée de l'occupation qui menace de retourner à chaque instant

Beit Hanoun . CPIAprès leur retrait de Beit Hanoun, l'occupation israélienne a redéployé ses forces sur les frontières Est et Nord de la bande de Gaza. Des témoins ont précisé que les chars israéliens se sont dirigés vers la région d'Abou Safiya et se sont concentrés aux alentours de Beit Lahya.
Retour attendu des forces occupantes à tout instant
Les mêmes témoins ont indiqué que de nombreux chars israéliens ne se sont pas encore retirés des sites qu'ils avaient occupé depuis l'envahissement de Beit Hanoun et que plusieurs d'entre eux se concentrent toujours à l'est de Jabalia.En plus, les témoins ont souligné que des centaines de dunums agricoles et des milliers d'arbres ont été dévastés, les réseaux d'eaux, les centrales électriques et d'autres infrastructures ont été détruites par les forces de l'occupation israélienne. Plus de 200 maisons, 30 institutions et magasins commerciaux ont été détruits, ainsi que 100 dunums agricoles ont été dévastés.Dans le même contexte, les occupants sionistes ont détruit vielle mosquée d'Al Nasser" qui a été construite avant 800 ans. Le retrait des forces de l'occupation israélienne de Beit Hanoun est venue après l'opération martyre exécutée par la femme palestinienne, Mervet Massoud contre une unité spéciale sioniste et après qu'un char israélien a été explosé par les résistants palestiniens.Durant les six jours passés, le nombre de martyrs a atteint 60 personnes dont la plupart étaient des femmes et des enfants, ainsi que plus de 250 blessés, dont 40 sont dans un état très sérieux.
Un séisme a frappé notre ville
Le témoin, Abou Samir Al Kafarna a décrit cette agression contre la ville de Beit Hanoun comme un "séisme", car la ville a été complètement détruite. Plus de 50 maisons ont été démolies complètement et les morceaux des corps qui sont tombés en martyre étaient dipersés partout. Les citoyens de Beit Hanoun ont beaucoup souffert pendant les six jour du siège israélien contre leur ville, notamment de la réduction des produits alimentaires nécessaires, et des exigences médicales qui sont importants pour traiter les blessés palestiniens.
De faux arguments
Comme d'habitude l'occupant sioniste cherche des raisons pour justifier ses agressions sauvages contre les villes et les citoyens palestiniens. Cette fois-ci, le lancement des roquettes vers les colonies israéliennes par les résistants palestiniens est présenté comme argument de ces massacres à Beit Hanoun, comme dit le citoyen Mohammed Awad."Les prétextes avancés par les forces de l'occupation israélienne pour commettre de telles destructions contre les maisons et les infrastructures de Beit Hanoun sont irréels car ces maisons n'ont jamais été utilisées pour le lancement de roquettes vers les colonies israéliennes", apporte le citoyen, Abdel Karim Al Hamdine. Hamdine a précisé que le quartier d'Al Nasser, où des affrontements violents se sont déroulés entre les soldats de l'occupation israélienne et les résistants palestiniens a été complètement détruit.
Réparation immédiate des destructions
Après le retrait israélien de Beit Hanoun, la municipalité de la ville a commencé directement, la réparation de toutes les infrastructures, y compris les réseaux d'eaux, les centrales électriques, et les routes détruites par les l'ennemi sioniste.
De nouvelles menaces sionistes
Une source militaire sioniste a mentionné qu'après le succès de cette opération militaire à Beit Hanoun, l'armée israélienne compte la répéter dans d'autres villes palestiniennes au nord de la bande de Gaza. Les médias hébreux ont rapporté selon des sources dans l'armée israélienne que des opérations militaires similaires vont être exécutées contre la ville de Khan Younès et de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

© Déposer 2003 par palestine-info.cc
Nov 11, 2006, 19:09 / Palestine-info
12.12.06 22:38
http://20six.fr/basta/art/3432231

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil