lundi, avril 30, 2007

L'Unicef condamne le bombardement de l'hôpital de Mogadiscio

© Unicef HQ07-0004 Michael Kamber
Mogadiscio au début de l'année. Des enfants laissés à eux-mêmes marchant parmi les détritus.
Publié le 27 avril 2007/ Unicef


La capitale somalienne est en proie à une violence qui a déplacé des centaines de milliers de personnes. L'Unicef réclame l'accès de l'aide humanitaire aux familles déplacées.
L'Unicef condamne l'attaque au mortier de l'hôpital SOS et lance un appel pour accéder aux centaines de milliers de civils qui fuient les combats à Mogadiscio. Un appel au respect du droit humanitaire par tous les belligérants. « Nous sommes choqués par le bombardement aveugle d'une installation de santé », a déclaré Christian Balslev-Olesen, le représentant de l'Unicef en Somalie.

« C'est un acte absolument inacceptable, que rien ne peut justifier », a-t-il ajouté, rappelant que ce type d'actions est pleinement condamné par le droit humanitaire international. Dans la capitale, les cadavres ne sont pas évacués à cause de l'insécurité. Des attaques et des pillages ont été répertoriés, provoquant chaque jour le déplacement de milliers de personnes, dont la plupart sont des femmes et des enfants.
Privées de vivres, de toit, d'eau, de moyens d'assainissement, ces populations endurent un quotidien invivable et sont en proie à tous les dangers. La capacité de l'Unicef à leur distribuer les secours les plus urgents est entravée par les combats. « Nous n'arrivons pas à accéder à nos entrepôts à Mogadiscio ni à atteindre les gens qui ont le plus besoin de notre aide », affirme Christian Baslev-Olesen. A Mogadiscio, les études menées sur la protection infantile, ont indiqué que, sans distinction d'âge, des enfants ont été victimes de bombardements et de tirs. Le déplacement de population entraîne les femmes à chercher de la nourriture, de l'eau et des abris, les obligeant à laisser leurs enfants seuls. L'Unicef se mobilise et soutient les organisations partenaires pour identifier et réunir au sein de leurs familles les centaines d'enfants qui ont perdu la trace de leurs parents pendant les bombardements.
Un manque d'eau et de moyens d'assainissement
340 000 personnes ont fui les combats à Mogadiscio depuis février. Les personnes déplacées, une fois arrivées dans les communautés qui les accueillent, provoquent une surcharge des services sociaux existants. La diarrhée aiguë est une préoccupation grandissante en raison de moyens d'assainissement trop limités pour la densité de population. Dans le centre et le sud de la Somalie, 16 957 cas de diarrhée aiguë ont été répertoriés depuis le mois de janvier, dont 37 cas confirmés de choléra. Il y a eu 593 décès depuis le 15 avril dernier. Rien qu'à Mogadiscio, on compte 5 664 cas de diarrhée aiguë depuis le 7 avril, dont 24 cas de choléra et 92 décès. Parmi les actions menées par l'Unicef figurent la purification des points d'eau, la fourniture de 4 citernes de 5000 litres dans les zones situées autour de Mogadiscio, la distribution de sels de réhydratation orale et de kits de réhydratation en intra-veineuse pour le traitement de la diarrhée aiguë, la distribution de traitements contre le paludisme et de tests de diagnostic rapide, la mobilisation sociale pour sensibiliser à l'hygiène, le positionnement de fournitures d'urgence, de kits choléra, de réservoirs d'eau et de couvertures.
Les fonds sont nécessaires pour la mise en place d'un programme élargi de vaccination, pour installer des écoles temporaires, pour assurer l'accès à l'eau potable pour 100 000 personnes ayant récemment fui Mogadiscio, pour poursuivre, en matière de protection, l'effort de surveillance des abus et de soutien aux enfants qui en sont victimes, et enfin pour faire de la prévention contre le VIH/sida. Malgré la générosité de donateurs, il faut encore 11,5 millions de dollars à l'Unicef pour faire face aux besoins des enfants aujourd'hui en matière de nutrition, de santé, d'éducation et de protection.
1.5.07 00:28

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil