jeudi, avril 26, 2007

Urgence pour les enfants irakiens

© Unicef HQ03-0515 Shehzad Noorani
Distribution d'eau dans un quartier de Bassora.
Publié le 26 avril 2007 / Unicef

En raison de l'insécurité grandissante pour les enfants irakiens et leurs familles, l'Unicef appelle à augmenter le soutien aux plus vulnérables qui sont de plus en plus menacés par la malnutrition et la maladie.
Les conditions de vie des enfants étaient fragiles mais stables il y a encore un an. La violence actuelle en empêche beaucoup d'aller à l'école. L'accès à l'eau potable et aux autres services sociaux de base se réduit à cause de l'insécurité, des mouvements de population, de la perte de personnel qualifié et de l'affaiblissement des infrastructures.
Ces facteurs combinés entraînent une situation de malnutrition infantile. De plus, le risque d'une flambée épidémique grandit chaque jour : les taux de vaccination chutent à mesure que l'insécurité grimpe, l'accès à l'eau potable atteint un seuil critique et l'apparition de cas de diarrhées pendant les mois d'été est un danger réel.
2 millions de déplacés, 2 millions de réfugiés
Pour échapper à cette situation, des centaines de milliers de familles ont fui en Syrie et en Jordanie et les demandes croissantes auprès des services locaux de santé et d'éducation de ces pays pèsent un poids considérable. En tout, deux millions de personnes, dont la moitié sont des enfants, cherchent refuge dans les quelques pays voisins de l'Irak.
Le 18 avril 2007, Dan Toole, le directeur des programmes d'urgence de l'Unicef s'est exprimé devant les gouvernements donateurs réunis à Genève lors d'une conférence du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) sur les besoins des réfugiés et des déplacés irakiens. « La situation s'est détériorée pour tous les enfants d'Irak, a-t-il dit, qu'ils soient à l'intérieur ou à l'extérieur du pays. Aujourd'hui près de deux millions de personnes ont fui leur foyer en Irak et sont déplacées à l'intérieur du pays ». L'Unicef et ses partenaires locaux continuent à travailler en Irak, en fournissant de l'eau potable et des services de santé et de nutrition, et ce en dépit des risques quotidiens encourus par le personnel. Pour les prochains mois, l'Unicef a alloué 2 millions de dollars (1,47 millions d'euros) de son fonds d'urgence pour l'Irak et 700 000 dollars (515 000 euros) pour les réfugiés en Syrie. Sans un soutien accru du gouvernement irakien et de la communauté internationale, les besoins vont dépasser les ressources actuellement disponibles. L'Unicef a besoin de 20 millions de dollars pour l'aide la plus urgente en Irak et seulement 11% ont été reçus à ce jour.
« Il faut augmenter l'aide dès maintenant », a insisté Dan Toole, en ajoutant que la sécurité doit être restaurée pour que les efforts humanitaires portent leurs fruits. « Nous ne pouvons pas assurer des services de santé si les femmes ont peur d'emmener leurs enfants dans les cliniques ; nous ne pouvons pas espérer que les écoles soient pleines si les familles ont peur d'y envoyer leurs enfants ; et nous ne pouvons pas espérer améliorer la santé et la nutrition si les civils risquent leur vie en faisant simplement leurs courses ».
Notes les plus récentes
Irak. «Aveux» télévisés, ...AMNESTY INTERNATIONAL COMMUNIQUÉ DE PRESSEIndex AI : MDE 14/020/2007 (Public)Bulletin n° : 068ÉFAI20 avril 2007Embargo : 20 avril 2007 00h01 TU ...
Urgence silencieuse en Ce...© Unicef République Centrafricaine 2007"Espace scolaire mis en place par les communautés déplacées. Publié le 12 avril 2007 / UnicefL'Unicef ...
Je suis riche ! Je suis riche de joies, Je suis riche de peines, Je suis riche de musiques, D'amours et de haines, Je suis ...
République Démocratique d... Human Rights Watch (Bruxelles, 19 avril 2007) – Le gouvernement congolais doit immédiatement empêcher les anciens seigneurs de guerre rebelles, qui servent ...
SOUDAN - DARFOUR : Interv... De mauvaises réponses à de bonnes Trujillo, responsable adjoint des programmes de MSF dans l'ouest Darfour, revient d'une visite de ...
Le triste sort des prison... Ministère palestinien des prisonniers et anciens détenus 23.04.07 Nous reproduisons ici le rapport du ministère palestinien des prisonniers et anciens détenus, ...
L'Holocauste comme atout ... L'abandon des survivants par les institutions est, à juste titre, dénoncé à tous les niveaux. La transformation de l'Holocauste en un ...
La peine de mort en Irak:...La corde d'un gibet à Bagdad (Irak).©AP GraphicsBankAmnestyLes principales conclusions du rapport sont les suivantes: les allégations de torture donnent lieu, ...
Une paix globale ou une e...Il existe – au bénéfice du monde entier – la perspective d'une paix globale et historique au Moyen-Orient entre Israël et ...
Leur criLeur cri Il y a ceux qui crient ceux qui appellentsans remuer les lèvres terrassés et deboutmarchant terrassés et debout sur ...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil