lundi, février 09, 2009

Coalition internationale pour empêcher l'armement de la résistance palestinienne

Un partage des tâches très malsain... Ni le blocus international datant de plusieurs années, ni les massacres commis tout récemment par les troupes sionistes n'ayant réussi à abattre la détermination de la résistance palestinienne, les états mentionnés ci-dessous s'efforcent maintenant, pour le plus grand bénéfice de l'état raciste et colonialiste israélien, d'empêcher les organisations palestiniennes de se procurer des armes à travers la frontière égyptienne.
7 février 2009 / Ma'an News Agency

Des experts internationaux se sont réunis au Danemark, ce jeudi pour discuter des livraisons d'armes dans la bande de Gaza, promettant de se réunir à nouveau le mois prochain afin de définir une stratégie.
Les recommandations des experts internationaux de 10 pays, concernant ces armes, seront ensuite présentées, selon le secrétariat d'état danois, au nom de Michael Johns-Zilmer, ministre des Affaires étrangères.
L'agence Reuters a signalé que le groupe de travail, organisé par le Danemark, avait regroupé des experts et des diplomates des États-Unis, du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, des Pays-Bas, de la Norvège, de l'Espagne et du Royaume-Uni.
Les Palestiniens ne participaient aux pourparlers à Copenhague, tandis qu'Israël y participait en tant qu'observateur.
Zilmer-Johns a déclaré à Reuters que les experts égyptiens et palestiniens avaient refusé de participer à la réunion.
Selon un haut diplomate occidental, chaque pays membre de l'OTAN a convenu d'un certain nombre de points et espère être en mesure de produire un document officiel ou un programme d'action, lors d'une réunion au Royaume-Uni le mois prochain.
« Nous ne sommes pas prêts pour adopter un plan, mais nous allons nous rencontrer à Londres dans quelques semaines, et j'espère que vous prendrez connaissance d'un document convenant de ce que nous voulons faire », a déclaré le même diplomate à Reuters.
Les responsables gouvernementaux d'une majorité des pays impliqués dans les pourparlers ont décidé que l'utilisation de leurs forces navales serait nécessaire pour faire cesser les transferts d'armes vers la bande de Gaza, tandis que d'autres rejetaient l'usage de la force militaire.
Certains en effet doutent de la légalité d'une telle opération, a indiqué Reuters.
Aucun des états participants n'a encore pris de décision sur la façon d'entreprendre une telle mission, les discussions ayant porté sur l'analyse des itinéraires de passages d'armes vers la bande de Gaza.
Le même diplomate de haut rang a déclaré que les participants avaient travaillé sur un certain nombre de points, dont leur coopération sur la collecte de renseignements, et sur d'autres mesures pour réduire le flux d'armes vers Gaza.
« Un certain nombre d'entre nous envisagent d'utiliser des moyens militaires dans la région dans ce but. Mais il nous faut préciser sous quelle autorité », a déclaré le diplomate.

Note d'Info-Palestine.net
Selon Al Jazeera, dans la poursuite de leur participation au premier rang de la guerre contre la résistance palestinienne, les autorités égyptiennes ont entrepris depuis deux jours d'installer des caméras avec l'aide d'experts américains, français et allemands, pour surveiller les tunnels le long de la frontière palestino-égyptienne et veiller à empêcher tout passage d'armes ou de matériel de première nécessité ou d'urgence alimentaire qui pourrait saboter le blocus mondial auquel la France participe au même rang et avec la même détermination politique.
Pour rappel, les USA étaient engagés à hauteur de 32 millions de dollars pour fournir le matériel adéquat, et ils ont mis a disposition de l'administration Moubarak des équipes d'ingénieurs spécialisés pour accomplir cette mission de premier plan.

6 octobre 2009 - Ma'an News Agency 6 Vous pouvez consulter cet article ici
http://www.maannews.net/en/index.ph... [Traduction : Info-Palestine.net]
9.2.09 18:39
http://basta.20six.fr/basta/art/163241763/

Lire aussi
Rapport n° 5 sur les violations israéliennes des droits humains
Violations perpétrées par les forces d'occupation israéliennes dans les territoires palestiniens durant cette semaine du 29 janvier au 4 février :
Un Palestinien a été tué par les FOI dans la bande de Gaza et un autre en Cisjordanie, deux autres sont morts des suites de leurs blessures dans la bande de Gaza ;
la victime de Gaza a été exécutée de façon extrajudiciaire par l'occupant ;
44 Palestiniens, la plupart des civils, et dont 22 mineurs, une femme enceinte et un militant international ont été blessés par des tirs de l'armée d'occupation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ;
l'aviation israélienne a largué des bombes sur la bande de Gaza ;
un atelier a été complètement détruit et nombre de maisons civiles ont été endommagées ;
les attaques aériennes ont été intensives sur la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, forçant des résidants à évacuer la zone ;
42 Palestiniens, dont 3 mineurs, ont été arrêtés ;
un autre Palestinien a été arrêté à un passage frontalier avec la Jordanie en Cisjordanie ;
la judaïsation de Jérusalem s'est poursuivie ;
4 maisons de civils palestiniens ont été démolies à Al-'Eissawiya et à Sho'fat ;
des bâtiments commerciaux ont été démolis dans la zone de Jabal al-Tour.
http://basta.20six.fr/basta/art/163241535/
Rapport-n-5-sur-les-violations-israeliennes-des-droits-humains

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil