vendredi, mai 01, 2009

Le non-dit sur le virus du porc, dit grippe porcine !

« Bas le masque actuel pour un autre masque jetable, en attendant de démasquer les vrais instigateurs de cette abjection masquée frisant une mascarade sur fond de machiavélisme ultralibéral ! » Concupiscence et rapacité gagneront les cœurs des vivants pour les réduire, à terme, à des automates écervelés tout à fait prêts à marcher sur leurs propres cadavres, après avoir piétiné la noblesse de leurs missions originelles bafouées par cette quête déchaînée de cet intérêt personnel à tout prix !

Même la nature ou l’univers finira tôt ou tard par déverser l’opprobre sur les plus conquérants d’entre-nous aux fins de les jeter en enfer terrestre, et ce, quelque soit leur puissance ou leur omnipotence ! Les Tsunamis, l’ouragan Katrina, l’ouragan Gustav, la tempête tropicale Hanna, les séismes, les typhons, les tornades ou encore les autres catastrophes naturelles comme les pollutions marines, l’épidémie du Sars, etc. ne sont-ils pas des fléaux ou des désastres annonciateurs de profonds changements planétaires aux conséquences gravissimes sur l’Homme, les animaux, la flore et la matière ?
Pourquoi continuons-nous à être frappés par cette myopie ou cette cécité qui ne peut que nous éloigner davantage les uns des autres ?! Sommes-nous des êtres voués aux gémonies de l’horreur malgré nos prédispositions ataviques à l’entraide et à l’altruisme ? Sommes-nous simplement les sous êtres vivants et végétant en dehors du réel, en ayant la certitude que notre monde sensible est bien meilleur que ce monde obscur de la caverne de Platon ou du Coran (sourate 18)…
La terre subit depuis des lustres des bouleversements dont nous avons toujours été les instigateurs : pollution de l’air, l’émission des gaz toxiques, l’érosion… La flore est détruite progressivement par nos expérimentations nuisibles à toute vie végétative par la déforestation, le déboisement à tour de bras et le déracinement aveugle des plantations millénaires (plus de 142.000 km2 de forêts sont détruites chaque année !)…
Ce n’est pas l’industrie transgénique aux mains des mêmes seigneurs de la planète qui va résoudre les problèmes de la famine dans le monde et l’insuffisance des récoltes classiques ! Là aussi, le risque d’une dénaturation est énorme mais qui ne semble pas préoccuper les entreprises mercenaires qui en font leurs premières armes économiques (l’engraissement au forceps pour des gains opportunistes !)
Nos sols ont été et continuent d’être exploités au-dessus de leurs capacités dans la même logique économique lucrative et à bon marché ! Nos finances aussi par ce jeu du virtuel et de la volatilité de la monnaie fiduciaire et son remplacement par des titres tirés et retirés ou encore soutirés par ces magnats à la fois malfrats et dégoûtants des temps modernes (qui courent toujours, après avoir provoqué une crise « bidon » !
En fait à qui profite-t-elle cette crise pandémique ? Certainement pas aux masses nécessiteuses violées par des résolutions « même air de bidon aussi » de ces G 20 de la honte que les altermondialistes visionnaires n’avaient cessé de crier à cor et à cri tout au début de cette mondialisation, au scandale de cette mondialisation périlleuse !!
Pis encore, les pays pauvres ou « dociles » se voient enclins à céder leurs natures au profit des explorateurs, exploitants d’une richesse brute dont ils achèteront les fruits nets manufacturés à coup de millions de dollars ou d’euros lourds !
Le paupérisme est pour certains un fléau à combattre (ils sont peu nombreux ceux qui adhèrent à cette idée) ; pour d’autres (plus nombreux parce que plus nantis et plus avides d’enrichissement rapide) il constitue une aubaine, une manne du ciel qu’il faudrait saisir au vol, et pour le plus longtemps possible avec des surenchères volatiles sur le prix de produits de premières nécessités, sur la valse du prix du Baril, sur le prix du fer, etc.
Les animaux tout comme ces populations « mondialisées », se trouvent de plus en plus encerclés dans des ghettos énormes et doivent obéir, sans le savoir à l’ordre mondial des grands de la planète dans un même souci de gains colossaux, qui plus est facile à réaliser par le miroitement de crises, d’insécurité et de « Temps difficiles » ? Quelle machination ! Quelle manipulation !
Deux catégories de gens sont de plus en plus répandues dans le village de la terre : les braconniers professionnels n’ayant ni foi ni loi qui provoquent le brasier en s’étonnant de son ampleur et les experts éhontés en quête d’un « engraissement gavant » de leurs comptes paradisiaques par tous les moyens ! Même le clonage avilissant de l’animal « transgénique » gisant dans ces laboratoires savants est aussi répandu que ces planques de paradis fiscaux qui semblent curieusement pointer du doigt par ceux qui l’ont permis et admis !!!
Toutes les pratiques déontologiques et ces codes de bonnes conduites (éthiques) décrétés en vue de respecter ces animaux, qui participent à l’équilibre de la faune et la flore, sont de plus en plus abusés !
L’écosystème devient, à force, un vocable creux et un qualificatif réducteur dans le concert des discussions entre profanes naturalistes et spécialistes boucaniers et aventuristes !
Les animaux (à défaut de voir ces masses réagir !!), comme la nature ou la faune, se rebellent de temps en temps pour revendiquer leurs droits, quand bien même cloîtrés dans des espaces caverneux. Ils ne peuvent que sécréter des maladies de type nouveau ou d’une ère nouvelle. Les féaux du Sida, de l’Ebola – virus en provenance du chimpanzé, de la Vache folle, de la Grippe du Poulet ou aviaire, de cette grippe au nom « sympathique » : GRIPPE PORCINE !
Non seulement ces maladies sont restées incurables à ce jour, mais elles ont tendance à se déplacer d’un pays à un autre par le truchement des meilleurs logisticiens du monde, à savoir les volatiles dans leur migration saisonnière aux quatre coins de la planète !
La panacée n’est pas pour demain ! Hélas… Au contraire ! C’est là un constat défaitiste qui trouve son explication en nous, des êtres supposés disposer d’une matière grise capable de venir à bout de tous les maux des sociétés ou ceux du village planétaire livrés aux mains des G 1 – G 2 – G 7 – G 8 et maintenant au G 20 !!! Notre matière est devenue tellement grise qu’elle a viré au noir obscur…
Tout sur ce virus de la GRIPPE PORCINE ou du VIRUS DU PORC de son VRAI NOM...
La grippe porcine, qui frappe actuellement le Mexique et dont on a trouvé des cas aux États-Unis et ailleurs, peut-être même au Maroc ou dans des pays qui savent imposer le blackout, c’est quoi ? Comment cela s’attrape ? Est-ce que cela se soigne ?
Quel type de virus est-ce ? Il s’agit, selon les spécialistes, d’une maladie respiratoire des élevages de porcs, un virus grippal de type A. Ce virus d’origine animale est identifié comme A/H1N1.
Pourquoi le virus sort maintenant ? « On ne le sait pas », explique Gregory Hartl, porte-parole de l’OMS interrogé par 20 Minutes. « Il y a beaucoup d’inconnues. De même, on ne sait pas à quel point le virus est transmissible ni à quel point il est mortel ».
Le manque de connaissances provient du fait que le virus a muté de façon inédite (comme c’est étonnant pour nos spécialistes dans leur jeu chtonien !!!), « dans des gênes jamais rencontrés auparavant ». Ce qui rend difficile l’énoncé de recommandations préventives (encore la peur est source de pandémie)
Quels en sont les symptômes ? Ils ne sont pas spécifiques, et s’apparentent à ceux d’une grippe classique (dite « saisonnière ». Il s’agit de fièvre, toux, écoulement nasal, douleurs articulaires et/ou musculaires (courbatures) et de fatigue.
Comment cela s’attrape ? Pas en mangeant de la viande, ni même du porc, puisque le virus ne survit pas à la cuisson (encore pour éviter de mettre à genou les magnats vendeurs). Mais d’homme à homme, « par transmission aérienne directe », selon le Pr Pierre Saliou, agrégé du Val de Grâce et président de la Société de pathologie exotique.
Voilà pourquoi il est conseillé de mettre un masque sur sa bouche pour éviter l’interaction de particules aériennes avec ses congénères. _ (Imaginons un masque pour tous les habitants de la planète, comme si le masque du mensonge, de la honte, de la traîtrise, de la machination que nous portons fièrement ne suffit pas en temps de CRISE !!!)
Qui cela peut toucher ? La maladie peut toucher tout le monde, même « des jeunes adultes en bonne santé », avertissent les autorités mondiales de la santé.
Existe-t-il un vaccin contre cette maladie ? Oui, pour les porcs (les pauvres !!!). Non pour l’homme (qui transmet lui cette maladie à l’autre homme !!!) Le seul vaccin pour l’homme qui existe correspond à une souche précédente du virus qui le rend peu efficace pour la forme actuelle de grippe porcine. De même, le vaccin contre la grippe saisonnière humaine ne protège pas contre la grippe porcine. Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a été contacté par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le développement d’un vaccin sur la souche actuelle.
Selon le laboratoire Sanofi Pasteur, n°1 mondial des vaccins, quatre mois seront nécessaires pour le mettre au point (4 semaines pour les riches, quatre mois pour les occidentaux et quatre décennies pour le reste de la planète, même les habitants – plus de 1,5 milliards qui ne mangent de porcs, ni de porcins !!!!)
Est-ce que la grippe porcine se soigne ? « On a des médicaments anti-viraux qui permettent de soigner », reprend Gregory Hartl. Le Tamiflu, médicament à base d’oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire, est efficace pour ce virus. Il y a aussi le Zanamivir (Relenza), un autre antiviral, qui marche bien.
Qu’est-ce qu’il faut faire ? Bas le masque actuel pour un autre masque jetable, en attendant de démasquer les vrais instigateurs de cette abjection masquée frisant une mascarade sur fond de machiavélisme ultralibéral !
Hichem Kacem Cadre d’entreprise, poète et inventeur du ruban de la paix
espacemanager.com
1er mai 2009 / Par Hichem Kacem / Altermonde-levillage
Dernière entrée :

Partager

1 commentaires:

À 9:12 PM , Anonymous hmida a dit...

Cette "pandémie" va se calmer dans quelques jours...Avec les premières chaleurs de l'été!

Mais dès septembre, tu peux être sûr qu'on entendra parler : à ce moment là, le vaccin sera prêt et il faudra EN VENDRE LA GROSSE QUANTITÉ POSSIBLE!

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil