mardi, juin 23, 2009

FAIM DANS LE MONDE

1 milliard de personnes souffrent de la faim en 2009 : combien en faudra-t-il pour que la faim devienne enfin une priorité mondiale?


815 millions en 2002.
854 millions en 2006.
925 millions en 2007.
Le cap historique du milliard de personnes souffrant de la faim a été franchi en 2009… soit un sixième de la population mondiale. Qu’attend-on pour agir ? En 2000, tous les chefs d’Etat s'étaient pourtant engagés à diviser de moitié ce chiffre honteux d'ici 2015. Au-delà du constat d'échec, il est désormais urgent d’aller au-delà des promesses et passer à l'action. La faim n’est pas une fatalité : ACF appelle à un véritable engagement politique et à des ressources financières supplémentaires pour enrayer ce fléau.
"Depuis maintenant deux ans les chiffres de la faim explosent tous les six mois, avec des montées en puissance de dizaines de millions de personnes chaque année", explique François Danel, directeur général d'ACF, à la suite de l'annonce de l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
L’an dernier, suite aux émeutes de la faim, ACF appelait à la création d’un Fonds Mondial contre la faim et la malnutrition. Ce projet a pris la forme en juin dernier d’un Partenariat mondial pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Malheureusement, un an après, aucun moyen de financement n’y a été associé, affaiblissant considérablement la pertinence de cet outil. Dans le même temps, la France – à travers l’AFD - a baissé de 30% ses subventions directes à des projets de coopération internationale.
Pourtant, grâce aux avancées techniques de ces dernières années, il est aujourd’hui possible d’accroître de façon significative le nombre de personnes traitées et soignées. Seul manque les moyens financiers de cette ambition.
Face à cette tendance au repli sur soi et à l’indifférence vis-à-vis d’un milliard de personnes considérées comme des citoyens de seconde zone, il est urgent de faire face au défi social, politique, économique et tout simplement humain. La faim n’est pas une fatalité, mais tant que la volonté politique et citoyenne manqueront pour s’attaquer réellement à ce fléau, les chiffres continueront à grimper d’année en année. "Ce qui nous scandalise à Action contre la faim, c'est que ces chiffres de la honte ne cessent d’augmenter ; quel niveau faudra t-il qu’ils atteignent pour que la communauté internationale se mobilise enfin sérieusement ? ", s’interroge M. Danel.
30 ans après sa création, Action contre la Faim ne renonce pas et appelle à des solutions immédiates et ambitieuses pour lutter contre la malnutrition et améliorer la sécurité alimentaire du sixième de la population mondiale.

Dernière entrée :

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil