samedi, janvier 16, 2010

USA/Israël: Infiltration des sites Web d'information alternatifs par les agents Sionistes



Cet excellent article documente de façon officielle l'action des divers gouvernements à la solde des Sionistes contre les sites d'information alternatifs. Beaucoup d'agents Sionistes viennent inonder quotidiennement notre site Alter Info, discréditant le fait que de tels groupes d'agent de propagande payés par les gouvernements existent, et renvoyant la balle à la plupart des honnêtes contributeurs et lecteurs de notre site et d'autres sites alternatifs authentiques.

Il est inutile de lister leur nom car ces énergumènes changent régulièrement de pseudo et d'IP, mais méfiez vous d'une partie d'entre eux qui gardent le même pseudo et qui restent discrets tant qu'ils ne sont pas grillés, afin de susciter la confiance et d'être à même d'infiltrer ces sites. Par ailleurs, il existe aujourd'hui plus de sites alternatifs secrètement à la solde des gouvernements que de sites authentiques. Vous reconnaîtrez ces sites par leurs méthodes : les commentaires n'apparaissent qu'après modération, postez donc un commentaire qui sort des sentiers battus et vous verrez qu'il n'apparaîtra jamais. Ils ont aussi souvent l'habitude de mélanger des bribes d'informations justes, afin de se donner de la crédibilité avec beaucoup d'informations similaires à la presse d'Etat Sioniste. Ils sont aussi généralement très récalcitrant à diffuser des informations accusant les Sionistes, les Satanistes, les religions New Age. Ils critiquent certains faits mais jamais les valeurs Satanistes de notre société. Exemple : Comment voulez vous être crédible si vous parlez du Nouvel Ordre Mondial sans croire à la culpabilité des Sionistes dans le 9/11 ? Si vous dénoncer les malversations des élites sans jamais évoquer leurs pratiques Satanistes et ses implications sur notre société au quotidien. Il est inutile de lister ses sites, ils poussent comme des champignons, ils ont l'air d'avoir les moyens (pas de publicité pour un site de haut standing !!!), mais il suffit de voir leur News du jour pour se rendre compte de la supercherie. Le principal organe de dénonciation des malversations de nos gouvernements Satanistes sont depuis belle lurette les sites d'information alternatifs. Les partis politiques d'opposition et les associations ne pouvant pas agir efficacement, combien même ils seraient honnêtes, du fait qu'il leur faut des moyens financiers considérables pour jouir d'une visibilité conséquente. Voila qui explique l'acharnement des gouvernements "Satanistes" contre Alter Info et divers autres sites. Le but du jeu est d'apprendre à les démasquer en reconnaissant leur empreinte, leur "signature". Ils agissent en effet toujours sous les mêmes procédés, c'est à dire botter en touche, critiquer violemment sans aucune base d'argumentation crédible, et quand vous leur répondez, ils ne chercheront pas à tenir compte de vos propos dans leurs réponses, mais chercheront toujours à discréditer ce que vous dites sans aucune base crédible. Ils agissent également par la peur et la menace afin d'éloigner les plus fragiles. Leur but est toujours de susciter le doute même quand l'information est à la fois vérifiable dans les faits et par la logique des enchaînements des événements. Ne vous inquiétez donc pas, leurs tentatives ne seront que vaines, car vous reconnaitrez aisément leur style et leurs arguments calqués sur les documents de propagandes que leur fournissent les divers services secrets, me vous étonnez donc pas qu'ils soient incapable de rebondir intelligemment sur vos arguments. Il est parfois bon de les signaler, afin d'avertir les lecteurs inattentifs, mais cela serait trop d'honneur pour eux de débattre avec eux d'égal à égal. Le libre penseur n'étant pas l'égale de l'esclave Sataniste, tout juste bon à recracher les mensonges qu'on lui inculque. Selon un article récemment révélé écrit par Sunstein pour le Journal of Political Philosophy, le Professeur de Droit à Harvard, Cass Sunstein, nommé par Obama pour diriger le Office of Information and Regulatory Affairs, a décrit un plan pour que le gouvernement infiltre les groupes conspirationnistes dans le but de saper leur travail en postant des commentaires sur les chats et les réseaux sociaux, mais aussi infiltrer de vraies réunions.
(NdW : note de AlterInfo)

Comme nous avons souvent averti, les chats, les réseaux sociaux et en particulier les sections de commentaires des articles sont habituellement « animés » par des trolls, beaucoup d'entre eux se posent comme des intervenants normaux afin de créer un faux consensus, essayant systématiquement de discréditer toutes les informations discutées, indépendamment que l'information soit crédible et bien documentée. Nous avons constaté ceci sur nos propres sites Web depuis des années et bien que certains de ces individus disent faire cela pour leur propre plaisir, un nombre significatif d'entre eux semblent être rémunérés pour cela dans le cadre d'un vrai emploi, postant systématiquement les mêmes sujets de discussion maintes et maintes fois.
C'est un fait fermement établi que le complexe militaro-industriel qui possède également les réseaux de médias aux Etats-Unis a de nombreux programmes destinés à infiltrer les principaux sites Internet alternatifs pour répandre leurs propagandes afin de discréditer la vérité concernant les méfaits du gouvernement et l'occupation en Irak et en Afghanistan.
En 2006, CENTCOM, le Commandement Central des Etats-Unis, a annoncée qu'une équipe d'employés serait recrutés pour engager des « bloggers qui postent des informations imprécises ou inexactes, mais aussi ceux qui postent des informations incomplètes », au sujet de la soi-disant guerre contre le terrorisme. (1)
En Mai 2008, il a été révélé que le Pentagone a augmenté ses « opérations informatives » sur Internet en installant de faux sites Web étrangers d'information, conçus pour ressembler aux sources de médias alternatifs, mais diffusant en réalité de la propagande militaire directe. (2)
Des pays comme Israël ont également admis avoir créé une armée de trolls en ligne dont le travail est d'infiltrer les sites Web pacifistes et d'agir en tant qu'apologistes pour les crimes de guerre de l'Etat Sioniste. (3)
En Janvier de l'année dernière, l'Armée de l'Air US a annoncé la mise en place d'un plan de réponse « anti-blog » dont le rôle est de répondre au pied levé et de réagir au matériel produit par les bloggers qui ont « des avis négatifs au sujet du gouvernement US et de l'Armée de l'Air. » (4)
Le plan, créé par le branche des relations publiques de l'Armée de l'Air, comporte un organigramme en 12 points d'« anti-blogging », qui détaille comment les officiers doivent aborder ceux qui sont décrits comme étant des « trolls, » des « ragés, » et les auteurs en ligne « mal orientés ».
De nouvelles révélations accentuent le fait que l'administration Obama vise délibérément « les groupes conspirationnistes » dans le but de réduire au silence ces personnes qui sont devenues les plus violents et influents critiques des gouvernements.
Dans un article publié en 2008 dans le Journal of Political Philosophy, le tsar de l'information d'Obama, Cass Sunstein, a décrit un plan pour que le gouvernement infiltre furtivement les groupes qui posent des théories alternatives sur des événements historiques par l'intermédiaire des « chats, des réseaux sociaux en ligne, ou même des groupes physiques afin de saper » ces groupes. (5)
Le but du programme serait « de briser le noyau dur d'extrémistes qui fournissent des théories de conspiration, » a écrit Sunstein, en faisant une référence particulière aux organismes pour la vérité sur le 9/11.
Sunstein a précisé qu'avoir simplement des gens dans le gouvernement pour réfuter ces théories conspirationnistes ne fonctionne pas, car ils sont en soi peu fiables, ce qui rend nécessaire « d'enrôler des fonctionnaires non gouvernementaux dans l'effort de réfuter ces théories. Ainsi le recours à des experts indépendants crédibles pourrait permettre de réfuter ces théories, plutôt que d'utiliser des fonctionnaires du gouvernement.
Cependant, Il y a une différence entre être crédible et avoir le contrôle.
Le prix de la crédibilité est que le gouvernement ne peut pas être vu comme contrôlant les experts indépendants, » a-t-il écrit.
« Dit en anglais, ce Sunstein propose est une infiltration par le gouvernement des groupes s'opposant à la politique actuelle, » écrit Marc Estrin. (6)
« Il est facile de détruire des groupes avec une « diversité cognitive. « Vous prenez juste le temps de tenir des réunions pour trouver des arguments que les gens ne contesteront pas. Vous faites des signes de protestation qui aliènent 90% des collègues. Vous suscitez la violence révolutionnaire auprès des groupes pacifistes. »
Voila ce qui Sunstein préconise quand il écrit sur la nécessité d'infiltrer les groupes de conspiration et de susciter la méfiance parmi les membres afin d'étouffer le nombre de nouvelles recrues. C'est un modèle classique d'infiltration par la « provocation » qui émane du programme du FBI entre 1956 et 1971, focalisé autour de la perturbation, marginalisation et la neutralisation des dissidents politiques. (7)
« Sunstein a argumenté que « le gouvernement pourrait entreprendre une tactique (légale) pour briser le petit groupe de penseurs qui alimentent les théories extrémistes. » Il a suggéré que des « agents du gouvernement (et leurs alliés) aillent sur les chats, les réseaux sociaux en ligne, ou même dans des groupes physiques pour tenter de saper les théories de conspiration, en soulevant le doute sur les faits, la logique et les implications sur l'action politique, » rapporte Raw Story. (8)
Sunstein a également appelé à la création de sites Web fiables pour poster des commentaires en réponse aux articles. Son livre, « On Rumors : How Falsehoods Spread, Why We Believe Them, What Can Be Done » (sur des rumeurs :
Comment le faux se répand, pourquoi nous les croyons, ce qui peut être fait), a été critiqués par certains comme étant un « modèle pour la censure en ligne. »
Le bureau d'Infowars a été visité à de nombreuses occasions par le FBI en raison de personnes signalant des commentaires violents en réponse aux articles. Depuis, le gouvernement emploie maintenant des personnes pour signaler de tels commentaires afin d'essayer de saper ces sites Web conspirationnistes, et si une loi passait, cela permettrait de rendre ces sites Web pour responsables, le programme de Sunstein permettrait au gouvernement d'effacer tout simplement l'indexation de ces sites Web, simplement en utilisant contre eux les menaces faites par ces crétins contre des personnalités publiques.
Le fait que le gouvernement soit forcé d'engager des armées de trolls dans un effort de faire taire la vérité montre à quel point ils s'inquiètent des effets produits en réveillant des millions de personnes de leur tyrannie.
lien de l'article original: propagandamatrix

(1) : rawstory
(2) : infowars
(3) : prisonplanet
(4) : infowars
(5) : papers
(6) : theragblog
(7) : en
(8) : rawstory

alterinfo

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil