mardi, juin 01, 2010

Un État criminel et voyou

Ce ne sont pas des mots de colère face au nouveau crime israélien. Pas uniquement, même si la colère est totalement justifiée. Mais ce sont les adjectifs qui caractérisent cet Etat.
Israël n'arrive à vivre que par le crime : du crime originel de la Naqba, aux expropriations ininterrompues des terres, aux expulsions des palestiniens, aux massacres qui, chacun, porte un nom.
Cette fois, la tuerie s'est produite dans les eaux internationales, visant des militants de 40 pays, dont des américains et des européens.C'est un Etat raciste en plus : le plan israélien avait prévu d'attaquer avec une particulière violence le navire turc, et de tirer en plein sur ses voyageurs ! Ce sont finalement des sous-hommes puisque essentiellement des Turcs ! Exactement comme le sont les Palestiniens ou les libanais aux yeux d'Israël.
D'ailleurs, la justification israélienne de l'attaque est bien éloquente : ce ne sont pas des pacifiques, mais des soutiens à une organisation terroriste (le Hamas) !! Il est donc légitime de les traiter de la sorte.Deuxième argument qui dit long sur le mode de pensée israélien : ils ont résisté à l'assaut !!
Avec des bâtons, c'est vrai, mais les israéliens supposent que tout le monde doit se soumettre à leurs ordres.Cependant, 3 points s'imposent aujourd'hui comme des évidences :La Turquie est désormais, et pour la première fois, partie prenante du conflit ! il est intéressant de comprendre le calcul israélien qui a mené à cette situation.
La conduite politique de la communauté internationale a l'égard d'Israël est stérile et contreproductive. Soustraire Israël à toute obligation d'appliquer les résolutions des Nations unies, l'Inviter a devenir membre de l' OCDE, destiner le rapport Goldstone aux oubliettes, essayer d'élever le degré de coopération entre l'UE et Israël, désigner une promenade a Paris au nom de Ben Gourion...Tout ceci protège les agissements israéliens, et les encourage.
La solidarité avec la lutte du peuple palestinien devient le symbole d'une bataille contre la barbarie, contre la loi de la jungle que pratique Israël.
Il est possible qu'Israël ait voulu, via son acte criminel de ce lundi 31 mai, intimider les militants internationaux et les dissuader de continuer à organiser ces initiatives. Il est par contre certain que son image a pris un nouveau coup. Face à la campagne BDS, Israël criait que c'était une tentative pour la « délégitimer » !
En fait, Israël veut être totalement libre : libre de tuer comme il l'entend, de nier l'existence du peuple palestinien comme il l'entend, ou de nier son humanité en en disposant comme bon lui semble.Après l'attaque criminelle sur Gaza l'an dernier, nous avions dit que nous n'oublierons pas. Depuis, nous avions travaillé pour lancer la campagne BDS France, avions participé à la Marche de la liberté pour Gaza qui a été bloqué au Caire, avions continué à envoyer des missions en Palestine, et enfin avions participé à la Flottille.
A nos camarades de la Flottille morts pour la liberté de Gaza, et pour soutenir la Palestine, à nos camarades blessés, à ceux et celles d'entre eux emprisonnés dans ce camp construit à la hâte à Eshdod : plus que jamais, nous continuons !
La coordination nationale de la CCIPPP
1.6.10 22:57
Dernière entrée :
La spécialité d'israël : cibler les civils
Où est l'amour au milieu de telles souffrances et injustices ? Dans la volonté de survivre, dans une solidarité mondiale accrue ; dans la « Flottille de la Liberté » qui défie le blocus pour apporter de l'aide.

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil