lundi, juillet 10, 2006

Bassaïev tué, selon les services secrets russes

Le Premier ministre tchétchène pro-russe Ramzan Kadyrov a déclaré lundi que l’annonce de la mort du chef de guerre radical Chamil Bassaïev était «une grande joie pour toute la nation tchétchène et la Russie», tout en regrettant de ne pas l’avoir tué lui-même.

«C’est une grande joie pour toute la nation tchétchène et la Russie, car cet homme était couvert de sang», a dit M. Kadyrov cité par son service de presse à Grozny.
Le père de M. Kadyrov, le président tchétchène pro-russe Akhmad Kadyrov, a péri le 9 mai 2004 dans un attentat à l’explosif à Grozny revendiqué par Bassaïev.
«Nous sommes reconnaissants à ceux qui ont tué Bassaïev, mais il était mon ennemi de sang, j’avais promis de le liquider, je regrette de ne pas l’avoir fait», a poursuivi l’homme fort de Grozny.
«Je regrette de ne pas avoir participé personnellement à l’opération pour liquider ce bandit. Cet homme a fait beaucoup de mal non seulement à la nation tchétchène, mais à toute la Russie et à moi personnellement aussi», a conclu Ramzan Kadyrov.
Le chef de guerre a été tué dans la nuit de dimanche à lundi dans le Caucase russe, a annoncé lundi le directeur des services secrets (FSB, ex-KGB), Nikolaï Patrouchev.

Mis en ligne le 10/07/2006
© La Libre Belgique 2004
LISTE NOIRE

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil