vendredi, septembre 22, 2006

Le Hezbollah célèbre « la victoire »

Sous le slogan « Nasrallah, Nasrallah, la victoire nous appartient », des milliers de personnes se sont rassemblées dans la banlieue sud de Beyrouth à l'appel du Hezbollah.

Les manifestants affluaient au lieu du rassemblement depuis jeudi, de toutes les régions du Liban, particulièrement du sud, qui est à majoritéchiite.
Hormis les partisans du Hezbollah, les militants du parti chrétien de Michel Aoun ont également participé au rassemblement.
Le Hezbollah a mobilisé un service d'ordre de 6000 personnes, et l'arméelibanaise s'est déployée dans les alentours du lieu de rassemblement et a installé des batteries anti-aériennes.
Il s'agissait d'une première apparition publique pour le secrétaire général du Parti de Dieu, Hassan Nasrallah, depuis le récent conflit avec Israël.
Dans son discours devant la foule imposante, M. Nasrallah a proclamé la « victoire divine » de son parti contre l'armée israélienne. Il a estimé que l'issue du conflit est une victoire « historique et stratégique ». « Fini le mythe de l'État et de l'armée invincibles », a insisté Nasrallah, faisant référence à Israël et son armée.
La manifestation du Hezbollah coïncide avec l'achèvement du retrait de l'armée israélienne du Liban, prévu vendredi.
En organisant cette manifestation à cette date, le Hezbollah veut montrer que ses capacités de mobilisation sont toujours intactes, malgré les 34 joursd'affrontements avec les troupes israéliennes.
Selon la chaîne de télévision du parti, Al-Manar, ce rassemblement constitue un référendum pour le maintien de l'armement du Hezbollah. Hassan Nasrallah a d'ailleurs déclaré que le mouvement disposait toujours d'un arsenal de 20 000 roquettes et qu'il n'a aucune intention de désarmer.
Le désarmement de la formation chiite est exigé par la résolution 1701 de l'ONU qui a mis fin au conflit.
Par ailleurs, le ministre libanais de la Défense, Elias Murr, a annoncé que si l'armée israélienne ne se retirait pas vendredi des territoires du sud du pays, son pays déposerait une plainte au Conseil de sécurité de l'ONU.
Sur le plan intérieur, M. Murr a déclaré dans une entrevue au quotidien français Le Monde que les combattants du mouvement chiite Hezbollah « et leurs armes » pourraient être intégrés dans une brigade de l'armée libanaise chargée de « laprotection des villages » du Liban-Sud.

22 septembre 2006 à 16 h 47/ http://www.radio-canada.ca/


Lire aussi :


Nasrallah proclame la

En réponse à l'article : Israel/Liban « guerre ouverte » Publié le dimanche 16 juillet 2006 par nul dans la rubrique politique / http://e-torpedo.net/ nul ...

” Ce que nous avons fait ...

« Nous avons tiré plus d’un million de sous-munitons. Ce que nous avons fait était fou et monstrueux. Nous avons arrosé ...


La démocratie par la forc..

On ne peut pas imposer la démocratie par la force, prévient le ministre égyptien des Affaires étrangères AP 22.09.06 ...


Poèmes de prisonniers de ...

Poèmes de prisonniers de GuantánamoEST-IL VRAI… Est-il vrai que l’herbe repousse après la pluie?Est-il vrai que les
fleurs revivent au

printemps?Est-il ...

http://20six.fr/basta

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil