samedi, juillet 12, 2008

Lettre contre l'Union et pour une méditerranée libre

Messieurs les Chefs d’États de Gouvernement des pays de la rive Sud de la Méditerranée,
Messieurs,
Je m’adresse directement à vous car vos peuples ne seront pas consultés lorsque vous déciderez de votre participation ou non à l’Union pour la Méditerranée qui vous est proposée par l’actuel Président de la République de France.

Le projet de partenariat euro-méditerranéen ou processus de Barcelone de 1995 avec son volet politique déjà axé sur la sécurité, son aspect économique et son chapitre culturel n’est pas si lointain qu’il faille vous le rappeler. Il promettait déjà un partenariat. Ni l’Europe, ni la France n’ont depuis apporté aux peuples du Sud de la Méditerranée la coopération alors promise. La mondialisation vous a été imposée. Elle a essentiellement conduit à la privatisation de pans entiers des services publics qui ont été offerts à des multinationales. Se trouvant dans une situation de monopole, elles n’ont amélioré en rien les anciennes prestations et ne les ont pas rendues accessibles à un moindre coût non plus. Vos États se sont amputés d’une partie de leurs ressources.
L’Union européenne va exiger de vous une collaboration pour la sécurité, mais c’est la sienne qu’elle veut garantir. Elle vous demandera de vous équiper en vous fournissant auprès de ses fabricants d’armes.Nous vous demandons de réduire vos budgets militaires surdimensionnés par rapport à vos économies nationales. Ce sont autant de ressources soustraites à vos économies anémiées et réinjectées aux pays du Nord, lesquels nomment cette hémorragie de moyens ‘coopération’. L’Union Européenne vous demande de faire à sa place la chasse aux migrants qui choisissent l’exil au risque de leur vie. Le vote récent du Parlement Européen dans sa directive pour le retour traite les migrants comme des criminels sans droits. Cette mesure est une véritable honte à porter au crédit des Européens et plus encore à celui des responsables politiques des pays d’origine des migrants. Ils tirent profit sans vergogne des maigres revenus qu’ils envoient à leurs familles, source de devises et ne protestent pas devant une application sélective des Droits de l’Homme. Toute votre jeunesse qui est votre première richesse n’a qu’une ambition, fuir.Au lieu de vous prêter à un exercice supplémentaire mais celui-là commandité de répression à son encontre, prouvez-lui qu’il fait bon de vivre dans leurs pays et sous vos régimes.
Vous avez à lutter contre l’analphabétisme qui par ses proportions énormes souligne que vous ne pouvez prétendre être des partenaires à égalité avec vos maîtres du Nord. 10 millions d’analphabètes au Maroc, 6 millions 400 000 en Algérie, 2 millions en Tunisie et 900 000 en Libye sont un handicap que vous ne surmonterez que par une volonté politique ferme.Vous ne stabiliserez vos pays qu’en empruntant cette voie de l’éducation.

L’Union Européenne vous demande de faire la police en Méditerranée contre un risque terroriste. Le Traité de Lisbonne non agréé par la majorité des peuples européens mais qui sera le texte fondateur d’une Union très élargie à l’Est subordonnera la défense des Européens aux visées du commandement de l’OTAN. Le seul terrorisme que vous ayez à redouter est celui de la famine et de l’absence de perspectives dans lesquels sont incarcérés vos peuples.Au sein de cette Union pour la Méditerranée, il vous sera demandé d’appliquer par transitivité et à vos dépens les décisions belliqueuses de l’OTAN.
En réalité ce qu’il est requis de vous, c’est que vous obtempériez à la normalisation avec le régime de Tel Aviv et que vous acceptiez de vous entendre dire que l’Islam et l’arabité sont les facteurs de déstabilisation de ce nouveau monde forgé par les néo-conservateurs étasuniens.Vous allez vous asseoir à la même table que ceux qui acceptent que soit dit au sein de leur Parlement « Un bon Arabe est un Arabe mort » et qui violent collectivement toutes les Conventions de Genève et des centaines de résolutions de l’ONU qui garantissent les droits de la Palestine et des Palestiniens.
Je vous demande de ne pas vous méprendre.Lisez ou faites-vous lire le Livre Blanc de la Défense préfacé par Nicolas Sarkozy.Dans moins de 15 ans, l’ancien colonisateur français prévoit avec lucidité l’inexorable déclin démographique et économique des entités occidentales, UE et USA, au profit des pays asiatiques. Il vous est demandé de rester du côté de vos anciens et actuels maîtres qui sont les oppresseurs indirects de vos peuples pour les aider à retarder cette passation inéluctable d’hégémonie.Les peuples des pays du Sud de la Méditerranée n’y gagneront rien, comme ils n’ont rien gagné à verser leur sang pendant la guerre entre Occidentaux de 39-45.La Chine pour laquelle la qualification de puissance émergente n’a plus grand sens en 2008 prête à des taux de 0% alors que vos économies sont exsangues d’avoir à assurer les intérêts d’une dette au montant déjà payés quatre fois.
Le monde paraît plus incertain avec de nouvelles vulnérabilités aux Occidentaux car ils n’en ont plus la maîtrise absolue. Ils en ont le vertige et faute de pouvoir donner le vrai nom à ce nouvel équilibre, le déclin de l’Occident, ils le nomment terrorisme fondamentaliste islamique (pages 34 et 35 du Livre Blanc pour la défense).
Je vous demande donc de faire ou parfaire l’Union des Pays du Sud de la Méditerranée, harmonieuse et fraternelle. Ne la faites pas contre vos vrais voisins et pays amis d’Afrique. La dépendance débilitante tant économique que culturelle vis-à-vis du Nord désorienté n’est pas une fatalité.La Méditerranée est déjà en état d’agonie écologique avancée, ne nous prêtons pas au jeu sans vainqueur possible d’un faux développement selon le modèle économique occidental prédateur qui laisse des milliards d’individus dans la faim et l’obligation de migrer.Les peuples du Sud sont restés en marge du "progrès". Qu’ils restent éloignés de la débâcle économique et spirituelle occidentale.Ils ont à créer ou recréer un monde de solidarité où "Lumières" n’est pas synonyme de charniers et d’exterminations sans nombre et Échange n’est pas l’équivalent de prédation.

Convergence des Causes 29 juin 2008 / Convergence des Causes
Nous vous prions de faire circuler cette lettre et de la diffuser au plus grand nombre.
12.7.08 15:55

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil