lundi, juillet 10, 2006

Écrasement d'avion en Russie

Les recherches se poursuivent
Les enquêteurs russes ont commencé lundi à étudier les causes de l'accident d'avion impliquant un Airbus A-310 de la compagnie Sibir, survenu dimanche matin à Irkoutsk, en Sibérie. Ils étaient aidés par des experts envoyés par le constructeur Airbus.

Parallèlement, des équipes de sauveteurs continuaient à fouiller les décombres sur les lieux de l'accident.
Selon le dernier bilan officiel communiqué lundi, 124 cadavres ont déjà été retrouvés, tandis que 4 passagers manquaient toujours à l'appel. En tout, 75 personnes ont survécu à la catastrophe, dont 52 étaient toujours hospitalisées avec des brûlures de gravité variable et des difficultés respiratoires causées par la fumée.
Nombre d'entre les victimes étaient des enfants allant passer leurs vacances au lac Baïkal, une destination estivale très populaire en Sibérie.
Les autorités russes, qui ont décrété une journée de deuil national lundi, ont annoncé que des compensations d'environ 2800 dollars seraient versées aux familles des victimes mortes.
Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux proches des victimes.
Rappel des faits
L'Airbus A-310, qui venait de terminer un vol de nuit de 5000 km en provenance de Moscou, aurait dérapé au moment de l'atterrissage. L'appareil a percuté un mur de béton et des garages voisins avant de prendre feu, selon les services d'urgence russes.
La carlingue de l'appareil a été presque entièrement détruite. Les services d'urgence ont mis trois heures avant d'éteindre les flammes. Une dizaine de passagers ont réussi à se sauver en parvenant à quitter l'avion par une sortie de secours.
Des spécialistes russes cités à titre anonyme dans la presse envisagent l'hypothèse d'une panne du système hydraulique de commande des freins ou une erreur de pilotage. L'examen du contenu des boîtes noires devrait permettre d'en savoir plus.
Le ministre russe des Transports, Igor Levitine, a expliqué que les pilotes ont d'abord annoncé un atterrissage normal, mais que le contact radio a été brusquement coupé par la suite. Le ministre a précisé qu'une forte averse était tombée sur la piste avant l'arrivée de l'Airbus.

Mise à jour le lundi 10 juillet
radio-canada.ca/nouvelles/

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil