mercredi, juillet 26, 2006

Israël connaissait les risques de ses raids contre la Finul


Un officier de liaison irlandais en poste dans le Sud-Liban a averti Israël à six reprises que les attaques de Tsahal mettaient en danger la vie des observateurs de l'Onu dans le secteur, fait savoir le ministère des Affaires étrangères irlandais.
Quatre observateurs de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) ont été tués mardi soir au cours d'une attaque aérienne de l'armée israélienne dans le Sud-Liban.
"A six occasions, il s'est trouvé en contact avec des Israéliens, pour les avertir que leurs bombardements mettaient en danger les vies de l'effectif onusien au Sud-Liban", a affirmé un porte-parole du ministère irlandais.
"Il a mis en garde: 'vous devez prendre en compte ce problème ou des vies seront perdues"", a poursuivi le porte-parole, attribuant ces commentaires à un haut responsable de l'armée irlandaise, qui assure la liaison entre la Finul et Israël.
Le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan avait auparavant demandé à Israël de mener une enquête sur ce raid meurtrier, le qualifiant d'"attaque apparemment délibérée".


Lexpress

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil