mercredi, juillet 26, 2006

Israël rejette l'appel du Hezbollah

Israël a une nouvelle fois rejeté mercredi l'appel du mouvement chiite Hezbollah, qui détient deux soldats israéliens, à un échange de prisonniers et à un «cessez-le-feu total et immédiat».

«Le Hezbollah veut un cessez-le-feu depuis le début. Israël est déterminé à poursuivre ses attaques ciblées contre eux où ils se trouvent», a affirmé à l'AFP la porte-parole du gouvernement Miri Eisin. «Nous continuons de demander un retour immédiat des prisonniers et l'application de la résolution du conseil de sécurité de l'ONU 1559», qui appelle au désarmement du Hezbollah et au déploiement de l'armée libanaise dans le sud du Liban, a-t-elle ajouté.
Le Hezbollah a rejeté mercredi toute solution à la crise autre que «l'échange de prisonniers à travers des négociations indirectes et un cessez-le-feu total et immédiat».

«Le gouvernement libanais s'est engagé à aboutir à un cessez-le-feu immédiat et total et à des négociations indirectes pour l'échange de prisonniers» entre Israël et le Hezbollah, «toute autre proposition est inacceptable», a déclaré Mohamad Raad, chef du bloc parlementaire du Hezbollah, dans un communiqué. Le responsable du Hezbollah a fait cette déclaration alors que la conférence internationale de Rome sur le Liban venait d'exprimer son soutien à l'idée de déployer au sud Liban une force internationale sous mandat de l'ONU, mais sans parvenir à un accord sur un appel à un cessez-le-feu.

Cyberpresse

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil