dimanche, juillet 23, 2006

Manifestations pour le Liban à Londres, Amsterdam et Chicago

LONDRES (Reuters) - Des milliers de manifestants se sont rassemblés à Londres, Chicago et Amsterdam pour dénoncer l'offensive israélienne contre le Liban et le refus des gouvernements américains et britanniques de la condamner.Quelque 7.000 personnes ont bravé la chaleur et la pluie à Londres et défilé sur les rives de la Tamise jusqu'à Hyde Park.

Des drapeaux libanais flottaient au-dessus de la foule et des pancartes condamnaient les "crimes d'Israël au Liban"."Axe du mal: Bush, Blair, Olmert", indiquait l'un des écriteaux, faisant référence aux chefs d'Etat et de gouvernement des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et d'Israël.
Le gouvernement britannique était l'une des cibles des manifestants londoniens qui lui reprochaient de n'avoir pas appelé à un cessez-le-feu et de continuer à s'abstenir de toute critique à l'encontre d'Israël."Nous sommes écoeurés de la manière dont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne se sont isolés du reste de la communauté internationale", a expliqué Yasmin Ataullah, porte-parole de l'Initiative britannique musulmane, l'une des organisations à l'origine du défilé.Des centaines de manifestants ont envahi les rues de Birmingham, Manchester, Glasgow, Newcastle et Sheffield.
SOLIDARITE
Aux Etats-Unis, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés sous un soleil éclatant dans le centre de Chicago pour protester contre les opérations militaires israéliennes au Liban et dans la bande de Gaza."Pas avec notre argent, pas en notre nom", disait une banderole."Je suis scandalisé en tant qu'Américain. Je suis scandalisé en tant qu'être humain en voyant ce qui arrive aux gens du Liban", confiait Dale Lehman, un habitant juif de Chicago, âgé de soixante ans.Nader Ismail, un informaticien d'origine palestinienne habitant Chicago depuis une dizaine d'années, explique qu'il est venu protester contre "le châtiment collectifs infligé à la population civile libanaise par Israël".Une petite contre-manifestation d'une dizaine de personnes s'est tenue de l'autre côté de la rue pour soutenir Israël.
A Amsterdam, près de 700 personnes se sont rassemblées près de la place Dam pour condamner l'incursion israélienne.
"Nous gagnerons contre les plus grands terroristes du monde", a lancé Ali Nasraka Afyouni qui a quitté le Liban il y a sept ans pour venir s'installer aux Pays-Bas.Deux jours plus tôt, 2.000 partisans d'Israël s'étaient réunis à Amsterdam.Un rassemblement de solidarité envers l'Etat juif est également prévu dimanche à Londres sous l'égide du grand rabbin de Grande-Bretagne.
"Israël a le droit de se défendre contre des attaques injustifiées sur son sol", a déclaré Henri Grunwald, président du Conseil des députés juifs britanniques.A Verden, dans le nord-ouest de l'Allemagne, une quarantaine de personnes, dont le chef du parti d'extrême-droite NPD, Udo Voigt, se sont réunies pour déclamer des slogans anti-israéliens, tels qu'"Israël: centre du génocide international". Ils ont été arrêtés par la police.

Nouvel Observateur

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil