samedi, juillet 22, 2006

Le Liban déjà victime d'une crise humanitaire "majeure"

Agence France-Presse
LARNACA (Chypre)


Le secrétaire général adjoint de l'Onu pour les affaires humanitaires, Jan Egeland, a déclaré samedi à Chypre que le Liban était en proie à une crise humanitaire "majeure" et s'est plaint des difficultés à pouvoir acheminer de l'aide au pays soumis à un blocus.Jan Egeland, qui se trouvait à Larnaca, port du sud de Chypre samedi soir avant de se rendre au Liban pour y lancer un appel à une aide internationale d'urgence, a également critiqué la riposte israélienne aux attaques du parti chiite libanais Hezbollah, la jugeant "disproportionnée"."Nous ne pouvons pas acheminer de l'aide dans le pays ni en quantité ni la distribuer au delà de quelques points. C'est déjà une crise majeure avec plus d'un demi-million de personnes directement affectées", a-t-il déclaré devant la presse.

Et ce chiffre "va augmenter de façon spectaculaire, la population du Liban sud ayant été priée de partir" par l'armée israélienne, a-t-il poursuivi.Les Nations unies, a-t-il dit, vont se concentrer sur l'établissement de couloirs humanitaires dans les prochains jours et souhaitent pour ce faire utiliser la voie maritime Chypre-Beyrouth pour acheminer l'aide.Mais Jan Egeland a également déclaré qu'il souhaitait acheminer de l'aide par la route et par voie aérienne en utilisant l'aéroport international de Beyrouth, qui a été fermé dès le début de l'offensive israélienne le 12 juillet après plusieurs bombardements."Nous nous préoccupons particulièrement de la population civile au Liban sud prise si terriblement entre deux feux".M. Egeland, qui a prévu de se rendre au Liban dimanche matin à bord d'un hélicoptère britannique, a dit qu'il y lancerait un appel à une aide internationale d'urgence de plus de 100 millions de dollars.Il a enfin estimé que la réponse militaire d'Israël à l'enlèvement de deux de ses soldats par le Hezbollah était "disproportionnée", "quand un tiers des blessés et des tués sont des femmes et des enfants, alors cela va bien au delà d'une réponse aux groupes armés", a-t-il estimé.

cc-sjw/hc/ps eaf
Cyberpresse

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil