dimanche, août 06, 2006

Doweik refuse d'être libéré à la place d'autres prisonniers

Le chef du Parlement palestinien, Aziz Doweik, arrêté samedi par Israël, a dit dimanche qu'il refusait d'être libéré à la place d'autres prisonniers palestiniens en échange d'un Israélien enlevé près de la bande de Gaza, dans un entretien avec la chaîne satellitaire Al-Arabiya.L'entretien avec M. Doweik, qui s'exprimait depuis sa prison, s'est déroulé par téléphone."Nous (...) n'acceptons pas d'être une alternative à nos frères détenus dans les prisons israéliennes", a déclaré M. Doweik, qui parlait en son nom et en celui d'une soixantaine de responsables du Hamas, ministres et députés, qui avaient été arrêtés fin juin en Cisjordanie.

Il répondait à un journaliste qui lui demandait s'il pensait avoir été arrêté pour servir de monnaie d'échange dans le cadre de la libération du soldat israélien Gilad Shalit, enlevé fin juin en lisière de la bande de Gaza par des groupes armés palestiniens, dont la branche armée du Hamas.M. Doweik, qui appartient au Hamas, a été arrêté samedi soir à son domicile à Ramallah, en Cisjordanie, par l'armée israélienne lors d'une incursion dans la ville."Nous ne serons pas une monnaie d'échange et nous refusons d'être libérés à la place de milliers de nos frères, de femmes et d'enfants détenus", a ajouté le responsable palestinien.Le Hamas insiste, pour libérer le soldat israélien, sur un échange de prisonniers avec Israël.M. Doweik a affirmé avoir été "maltraité" lors de son arrestation et "maintenu les yeux bandés pendant six heures"."Aucune accusation ne lui a été adressée jusqu'à présent", a indiqué le président du parlement palestinien.Il a précisé avoir été placé dans la prison d'Ofer (en Cisjordanie) avec plusieurs autres détenus palestiniens, qui lui ont procuré le téléphone sur lequel il a pu être joint par la chaîne.M. Doweik, 58 ans, a été élu président du CLP en février après la victoire du Hamas aux élections législatives de janvier aux dépens du Fatah.Un porte-parole de l'armée israélienne a affirmé que M. Doweik a été arrêté "car il s'agit d'un dirigeant du Hamas qui est une organisation terroriste".Le porte-parole a lié l'arrestation de M. Doweik à celle de 64 responsables politiques du Hamas, dont huit ministres et 26 députés, le 29 juin, en Cisjordanie occupée.Ils avaient été détenus dans le cadre d'une vaste campagne israélienne contre le mouvement islamiste, après l'enlèvement le 25 juin d'un soldat israélien.
Cyberpresse

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil