mercredi, novembre 22, 2006

Chronologie des assassinats politiques au Liban

Voici une brève chronologie des principaux assassinats politiques commis au Liban depuis 1975 : 22 Novembre 2006 / http://www.lorientlejour.com/
• Février 1975 : Maarouf Saad, chef d’une organisation nassérienne à Saïda, est abattu lors d’une manifestation dans la ville. Son assassinat est l’un des détonateurs de la guerre civile qui éclate en avril.
• Mars 1977 : le leader druze Kamal Joumblatt est tué dans une embuscade dans son fief du Chouf, à Moukhtara.• Juin 1978 : Tony Frangié, fils de l’ancien président Sleimane Frangié, est assassiné dans un raid contre son domicile à Ehden.
• Septembre 1982 : le président élu Béchir Gemayel est tué avant même son investiture dans l’explosion d’une bombe posée par un prosyrien. Son frère Amine devient président.• Juin 1987 : le Premier ministre Rachid Karamé est tué par une bombe dissimulée dans un hélicoptère militaire qui survolait Halate. Karamé accomplissait son neuvième mandat à la tête du gouvernement en 37 ans de carrière publique.
• Mai 1989 : le mufti Hassan Khaled, chef spirituel de la communauté sunnite du Liban, périt dans un attentat à la voiture piégée à Beyrouth. L’explosion fait au total 22 morts et 80 blessés.• Novembre 1989 : le président René Moawad est tué dans une puissante explosion à Beyrouth. Chrétien maronite soutenu par la Syrie, il avait été élu quelques jours plus tôt à la présidence.
• Octobre 1990 : un commando abat Dany Chamoun, président du PNL, en son domicile à Baabda.• Janvier 2002 : meurtre d’Élie Hobeïka, ancien ministre et ancien responsable des FL.
• 14 février 2005 : l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri meurt dans un attentat à la voiture piégée visant son cortège à Beyrouth.
• 2 juin 2005 : le journaliste Samir Kassir, opposé à la tutelle syrienne, est tué à Beyrouth par l’explosion d’une bombe dans sa voiture.
• 21 juin 2005 : Georges Haoui, ancien chef du Parti communiste, également antisyrien, est tué par l’explosion d’une bombe dans sa voiture.
• 12 décembre 2005 : le député libanais Gebran Tuéni, directeur du journal an-Nahar, hostile à l’influence syrienne, trouve la mort dans un attentat à la voiture piégée à Beyrouth qui fait trois autres morts et une trentaine de blessés.
• 21 novembre 2006 : le ministre de l’Industrie, Pierre Gemayel, fils de l’ancien président Amine Gemayel, est tué dans une fusillade contre son convoi dans le quartier de Jdeidé.

Notes les plus récentes

La Syrie bombardée...médi...Le ministre de l’Industrie libanais Pierre Gemayel vient d’être assassiné hier au courant de la journée près de Beyrouth. La presse ... basta / 12:18
Liban: assassinat du mini...Le ministre antisyrien Pierre Gemayel, 34 ans, abattu à bout portant [Keystone]Le député et ministre de l'Industrie, Pierre Gemayel, ... basta / 23:05

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil