mercredi, juillet 26, 2006

Dix-huit Palestiniens tués dans la Bande de Gaza


L'armée israélienne a intensifié aujourd'hui son offensive dans le nord de la Bande de Gaza, où les frappes aériennes et les tirs d'artillerie ont tué 18 Palestiniens, parmi lesquels trois petites filles, selon des responsables de la sécurité palestinienne et les services de secours.
«C'est une situation horrible, et nous demandons à la communauté internationale de prendre conscience immédiatement de l'escalade israélienne à Gaza. J'ai peur que les bilans s'alourdissent si nous continuons à être les oubliés de la région», a commenté le député palestinien Saeb Erekat.
Les combats ont débuté à l'aube avec l'entrée dans le nord du territoire palestinien d'une cinquantaine de blindés et bulldozers. Ils ont rasé des vergers et serres utilisés par les activistes palestiniens pour se mettre à couvert et tirer des roquettes en direction d'Israël.
Les victimes ont été tuées par des tirs de blindés, bombardements de l'aviation israélienne, ou affrontements avec l'armée dans l'est de la ville de Gaza. Un militant palestinien a été tué par un obus dans le nord du territoire.
Au moins 14 militants ont été tués, dont six du Hamas, cinq du Djihad islamique et un des Comités de résistance populaire. Des fillettes de cinq ans, trois ans et huit mois ont péri, les deux dernières tuées dans le nord de la bande de Gaza par un obus qui a atteint leur maison, selon des responsables médicaux. L'armée israélienne a déclaré vérifier cette information.
Un homme a par ailleurs été tué, et on ignore pour le moment s'il s'agissait d'un civil ou d'un militant.
Quarante personnes ont d'autre part été blessées, dont dix se trouvaient dans un état critique. Un journaliste de la télévision palestinienne a été très grièvement atteint par des éclats d'obus dans le dos.
L'aviation israélienne a bombardé plusieurs habitations du Hamas et du Djihad islamique. Des blindés et bulldozers israéliens ont également franchi la frontière israélienne et la bande de Gaza près de la ville de Khan Younès, dans le sud du territoire palestinien. Selon des témoins, un hélicoptère israélien a largué peu auparavant des tracts demandant à la population de ne pas sortir et indiquant que l'armée menait une opération contre des militants tirant des roquettes sur Israël.
D'après la compagnie palestinienne des téléphones, plus d'un millier d'habitants de Khan Younès ont par ailleurs reçu des messages enregistrés israéliens, pour leur avertir de pas cacher d'armes ou de militants. Ces habitants ont apparemment été choisis au hasard.
Israël a lancé son offensive à Gaza le 28 juin, trois jours après l'attaque par des activistes palestiniens d'un poste de l'armée israélienne, au cours de laquelle deux soldats ont été tués, et un troisième, le caporal Gilad Shalit, 19 ans, a été enlevé. L'opération a été revendiquée par trois mouvements islamistes proches du Hamas.
L'État hébreu a déclenché une deuxième offensive, de plus grande ampleur, au Liban le 12 juillet, après la capture de deux soldats israéliens à la frontière israélo-libanaise.

canoe.com/infos/international/

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil