lundi, août 07, 2006

Israël intensifie son offensive


Israël a intensifié lundi son offensive meurtrière au Liban, où le premier ministre Fouad Siniora, en larmes, a imploré l'aide des pays arabes pour obtenir un cessez-le-feu immédiat pour son pays, frappé par de nouveaux bombardements qui ont tué plusieurs dizaines de civils. L'aviation israélienne, au 27e jour d'une guerre qui a déjà fait un millier de morts côté libanais, a pilonné sans relâche le Liban, larguant ses obus sur les routes et les villages du sud du pays, de la plaine de la Bekaa à l'est et sur la banlieue sud, déjà en ruines, de Beyrouth, bastion du parti chiite Hezbollah. Une trentaine de civils ont été tués, selon des bilans de la police.

M. Siniora, accusant violemment Israël devant les chefs de la diplomatie des pays arabes réunis à Beyrouth, avait en outre annoncé la mort de 40 personnes dans un bombardement sur le village de Houla au Liban sud, avant d'admettre que le bilan n'était que d'un mort.
«Le dernier massacre a eu lieu il y a quelques heures, c'est un carnage épouvantable à Houla où plus de 40 martyrs sont tombés», avait lancé le premier ministre.
«Il s'est avéré qu'une personne a été tuée. On avait pensé que tout l'immeuble s'était effondré sur 40 personnes. Dieu merci ils ont été sauvés», a-t-il déclaré quelques heures plus tard. Le premier ministre avait fait cette annonce devant les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, réunis en urgence pour soutenir le Liban, qui a rejeté dimanche une proposition franco-américaine de résolution devant le Conseil de sécurité de l'ONU visant à faire cesser les combats entre Israël et le Hezbollah.
M. Siniora a annoncé en fin de réunion que les ministres avaient apporté leur soutien sans équivoque à son propre plan de sortie de crise. Mais peu avant, il avait éclaté en sanglots en implorant l'aide des pays arabes pour obtenir «un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel», ainsi qu'un retrait rapide de l'armée israélienne et le déploiement jusqu'à la frontière israélo-libanaise des soldats libanais, épaulés par un contingent renforcé des Casques bleus de l'ONU au Liban sud. Le projet franco-américain ne fait au contraire pas mention d'un retrait des troupes israéliennes du sud du pays, où Israël a déployé environ 10 000 hommes ces dernières semaines.
Le Liban craint une nouvelle occupation de ce territoire dont Israël s'était retiré en 2000, laissant le champ libre aux miliciens chiites du Hezbollah. Pour tenter d'obtenir une modification du projet franco-américain, une délégation de la Ligue arabe, conduite par son secrétaire général Amr Moussa, devait partir lundi pour New York, selon une source officielle libanaise.
À l'encontre des tentatives d'apaisement des Occidentaux, l'état-major israélien a proposé lundi d'intensifier ses opérations militaires au Liban, où Israël a lancé depuis le 12 juillet son offensive aérienne et terrestre visant à neutraliser les bases du Hezbollah et à faire cesser les tirs de roquettes du parti chiite sur le nord de son territoire.

Le premier ministre Ehud Olmert et le ministre de la Défense Amir Peretz devaient décider s'ils acceptent cette approche. Quoi qu'il en soit, les bombardements de lundi ont été particulièrement meurtriers, avec au moins 34 civils tués. Ainsi 14 corps ont été retirés des décombres d'un pâté de maisons détruites par l'aviation israélienne à Ghaziyé, sur le littoral au sud de Saïda, principale ville du Liban sud.
Sept autres personnes sont mortes sous les décombres de leur maison, détruite dans un raid mené à l'aube sur Ghassaniyé, autre village au sud de Saïda, tandis que cinq civils ont été tués dans un bloc de trois immeubles qui s'est effondré après deux raids successifs à Tyr, ville portuaire de Liban sud complètement coupée du reste du pays. Dimanche, Israël avait vécu sa journée la plus sanglante depuis le 12 juillet, avec quinze Israéliens, dont douze soldats, tués dans le nord du pays sous les roquettes du Hezbollah.
Après la mort des 12 militaires, «il est évident que nous révisons nos positions», a déclaré lundi à l'AFP un responsable militaire israélien. «Il faut une occupation de deux à trois semaines d'une zone de sécurité au Liban sud, puis un nettoyage de ce secteur pour diminuer sensiblement les tirs de roquettes à courte portée», a affirmé de son côté le ministre sans portefeuille Eytan Cabel. Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Avi Dichter, a expliqué que «l'objectif numéro un est de faire cesser les tirs de roquettes ou de les réduire au minimum».
«Dans ce but, aucune limite de temps n'a été fixée à l'armée qui poursuivra ses opérations sans avoir à tenir compte d'un cessez-le-feu aussi longtemps qu'il n'aura pas été instauré», a-t-il ajouté. Et Israël a décrété lundi soir un couvre-feu à 22h00 dans le sud du Liban. L'exigence par le Liban d'un retrait israélien du Liban sud dès la cessation des hostilités rencontre l'opposition de l'État hébreu, qui ne souhaite retirer ses soldats qu'après le déploiement d'une force multinationale, et a prévenu que ses opérations militaires se poursuivraient d'ici là.

Outre la délégation arabe, plusieurs ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de sécurité, dont la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice, sont attendus mardi à l'ONU pour parler du Liban. Les États-Unis ont souhaité lundi qu'une résolution de l'ONU soit adoptée le plus vite possible, tout en reconnaissant qu'il faudrait encore un peu de temps pour dissiper les objections israéliennes et libanaises. «Nous allons coopérer avec nos partenaires pour présenter la résolution le plus vite possible», a dit le président George W. Bush, tout en affirmant comprendre que les «les deux parties (libanaise et israélienne) ne vont pas être d'accord avec tous les aspects de la résolution». Condoleezza Rice a pour sa part estimé que le projet franco-américain constituait une «base solide» pour un règlement, mais a dit elle aussi qu'il faudrait «prendre un peu de temps» pour dissiper les objections de part et d'autre.
Photo AFP
07 août 2006
Cyberpresse


Notes les plus récentes

Israël intensifie son off...
Israël a intensifié lundi son offensive meurtrière au Liban, où le premier ministre Fouad Siniora, en larmes, a imploré l'aide ...

Munitions anti-bunkers en...
Guerre du Liban : Munitions anti-bunkers envoyées en secret en Israël par les USA - il manifesto.Un stock d’armes de précision est ...

SOURIS GRISES ISRAÉLIENNE...À l’heure où le Liban et la Palestine sont sauvagement agressés, et qu’une campagne internationale est lancée pour dénoncer les crimes ...


Le poignard dans le dosAu-delà de l’arrogance et du mépris pour l’adversaire, il y a un problème militaire fondamental : il est tout simplement impossible de ...

190 martyrs palestiniens,...
Aug 7, 2006, 04:29 Gaza – CPILe ministère de la santé de l’autorité palestinienne a déclaré que 190 Palestiniens étaient tombés en ...

Quand annoncera-t-on la m...
Moi, depuis cinquante ansJ'essaie de dessiner ces paysQu'on appelle-allégoriquement- les pays des Arabes,Tantôt couleur de sang,Tantôt couleur de colère.Mon dessin achevé, ...

Génocide au Liban : Une s...
Les chaînes de télévision du monde entier transmettent chaque jour et ce depuis le 12 juillet 2006 des images apocalyptiques d¹immeubles, ...

Les Marocains manifestent...
Ils ont dit…Khalid Soufiani, président du Comité marocain de soutien aux peuples palestinien et libanais«A nouveau le peuple marocain réitère son ...

26e jour : 14 morts et un...
Israël poursuit ses attaques contre les civils au Liban Quatorze personnes, en majorité des civils, ont été tuées et une quinzaine ...

Treize civils ont trouvé ...
Les affrontements se poursuivent au Liban, divergences à l'Onu© ReutersTreize civils ont trouvé la mort lundi dans des raids de l'aviation ...

La Civilisation contre le...
Attention ! - Images InsoutenablesDe la part du peuple libanaisà l'Occident soit-disant "Civilisé" :"MERCI !"Attention ! - Images Insoutenables Ci-DessousUn Chef-d'Oeuvre ...

Douze soldats et trois ci...
KFAR GILADI (AFP) - Israël a été la cible dimanche de la salve de roquettes du Hezbollah libanais la plus ...

La ville martyre
Comment peut-on qualifier ces actes barbares sur des enfants, des femmes, des vieillards, des handicapés ? Comment peut-on assassiner impunément des ...

Israël : La layette bleue
C’est un bébé habillé d’une layette bleue. Sans tête. Avec un corps élastique comme tous les bébés du monde. Un qui ...

Liban: les violences ne s..
.La situation est toujours bloquée au Liban
[SwissTXT]Les hostilités au Liban et en
Israël n'ont connu aucune accalmie dimanche. Une ...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil