mardi, août 08, 2006

La «bataille des collines» fait rage au Liban-Sud


Combattants du Hezbollah et soldats de l’Etat hébreu s’affrontent violemment dans le sud du pays du Cèdre, où trois militaires israéliens sont morts mardi. Par ailleurs, Israël a prévenu que « tout véhicule circulant au sud du Litani » serait bombardé. En conséquence, l’Onu a décidé de suspendre ses livraisons de nourriture aux Libanais, au moins pour la journée de mardi.
Combattants du Hezbollah et soldats de l’Etat hébreu s’affrontent violemment dans le sud du pays du Cèdre, où trois militaires israéliens sont morts mardi. Par ailleurs, Israël a prévenu que « tout véhicule circulant au sud du Litani » serait bombardé. En conséquence, l’Onu a décidé de suspendre ses livraisons de nourriture aux Libanais, au moins pour la journée de mardi.


Alors que les tractations diplomatiques se poursuivent à l’Onu, l’intensité des combats entre Israël et le Hezbollah ne faiblit pas. Mardi, dans le village de Debel, non loin de Bent Jbeil, un soldat israélien a été tué et cinq autres blessés, selon l’armée israélienne. Les militaires, qui appartiennent au corps du génie, accompagnaient un blindé Puma transportant des forces auxiliaires et des soigneurs. Le véhicule a été touché par une roquette antichar tirée par le Hezbollah.
L’armée estime avoir tué au moins 15 membres du mouvement chiite durant l’affrontement. Le Hezbollah affirme de son côté avoir «tué et blessé plusieurs soldats israéliens» et revendique également la destruction d'un bulldozer de l'armée près de Bent Jbeil et de deux chars près d'Aïtaroun, et fait état de victimes parmi leurs équipages.
Deux autres militaires israéliens ont trouvé la mort dans un échange de tirs à Labbouna, à l'est de la ville frontalière de Nakoura. Ces nouveaux décès portent à 64 le nombre de militaires israéliens tués depuis le début des hostilités le 12 juillet.

L’armée se prépare à occuper les pas de tir du Hezbollah

Mardi matin, le ministre de la Défense israélien Amir Peretz a ordonné à l’armée de se préparer à occuper les zones de lancement de roquettes du Hezbollah. Objectif : « Nettoyer la zone de toutes les armes. La confrontation militaire n’est pas suffisante. C’est un outil qui crée une marge de manœuvre pour négocier le meilleur accord politique possible », a ajouté Peretz.
Le premier ministre israélien, Ehoud Olmert, n’a fixé, lundi, « aucune limite » à l’armée. Le cabinet doit se prononcer mercredi sur le développement de l’offensive terrestre, notamment sur l’occupation du Liban-Sud jusqu’au fleuve Litani. Le ministre sans portefeuille Eytan Cabel juge nécessaire une «occupation de deux à trois semaines d'une zone de sécurité au Liban-Sud ». Un plan pour mener des opérations contre le Hezbollah dans la région de Nabatiyeh est également dans les cartons de l’armée.

Des Israéliens du nord du pays évacués

Le Hezbollah a poursuivi ses tirs de roquettes sur le nord de l’Etat hébreu. « Quatre-vingt-dix roquettes ont été tirées sur le nord d'Israël, et sept d'entre elles ont atteint des localités, faisant des dégâts, mais pas de blessé », a signalé Mickey Rozenfeld, porte-parole de la police israélienne, en milieu d’après-midi, mardi.
Le gouvernement israélien a autorisé l'évacuation de milliers d'habitants du nord du pays, terrés dans des abris depuis le début du conflit. «Nous avons décidé de permettre aux habitants du nord de prendre quelques jours de vacances à travers Israël», a affirmé le secrétaire du gouvernement Yisrael Maimon. Le plan prévoit l'hébergement de plus de 15.000 personnes dans des hôtels pour plusieurs jours.

Livraisons de nourriture suspendues

L’aviation israélienne a continué son travail de sape au Liban. Six personnes ont été tuées et 28 blessées dans deux raids sur la localité de Ghaziyeh, au sud-est de Saïda, dans le sud du pays.
Un chasseur-bombardier a également tiré plusieurs missiles dans la vallée de la Bekaa, et des raids ont frappé des villages aux environs de Nabatiyeh. Dans la nuit, Tsahal a abattu un drone du Hezbollah à 10 km au large de la côte israélienne. Selon une source militaire israélienne, il s'agissait d'un appareil sans pilote de construction iranienne, d'une portée d'environ 150 km. Le drone ne paraissait pas armé mais des vérifications supplémentaires sont en cours.
L’aviation a également largué des tracts, prévenant que « tout véhicule circulant au sud de Litani » serait bombardé. En conséquence, l’Onu a décidé de suspendre ses livraisons de nourriture aux Libanais, au moins pour la journée de mardi. «En raison de l'insécurité, il n'y aura pas de convoi aujourd'hui pour le sud», indique le Programme alimentaire mondial (PAM).
Les agences de l'Onu n'ont même pas tenté d'obtenir des forces israéliennes des garanties concernant la sécurité des convois comme elles le font d'ordinaire, précise le PAM.
Des vivres ont pu être livrées dans le sud ces derniers jours mais à deux reprises au moins des véhicules qui se trouvaient à une trentaine de mètres des convois humanitaires ont été touchés par des missiles. Le PAM envisage désormais de tenter des livraisons par bateau vers le port de Tyr.

26 personnes sous les décombres à Beyrouth
L’artillerie israélienne a également pilonné la rive nord du fleuve Litani, ainsi que la zone de Kiam, dans le secteur oriental du Liban-Sud. Un civil a été tué à Ibn Saqi par un obus, et deux autres ont été blessés à Srira. Et à la mi-journée, un raid aérien a fait un mort et trois blessés dans le village de Ghaziyeh, au moment où les habitants enterraient quinze des leurs tués la veille dans les bombardements. Au 28ème jour de l'offensive, les bombardements israéliens ont fait au moins 1.065 morts et 3.496 blessés au Liban.

A Beyrouth, des recherches sont toujours en cours dans les ruines dans la banlieue sud de la capitale. Lundi, un bombardement israélien a touché Chiyah, un secteur jusque là épargné par les frappes. Les deux bombes ont réduit à néant un immeuble de trois étages alors qu'un autre s'est fendu sous la déflagration. Un haut responsable de la police libanaise estime que 13 personnes ont été tuées et 55 blessées dans ce bombardement, et 26 personnes sont toujours portées disparues sous les décombres.
Lefigaro


L'ONU suspend son aide hu...
REUTERS. Des employés de l'aéroport de Genève chargent un avion de l'aide alimentaire rassemblée par la Croix Rouge pour le ...

ONU: Force de la loi du ...L’impérialisme dans sa phase néo-colonialiste a trouvé un nouveau mode de reproduction pour survivre, celui d’aller périodiquement casser en vingt jours ...

Journée sanglante sur fon...
À l'issue d'une autre journée sanglante au pays du Cèdre, qui a fait au moins 69 morts, le gouvernement libanais ...

Au moins trois soldats is...
Proche-OrientBEYROUTH - Des combats meurtriers continuent à opposer l'armée israélienne et le Hezbollah au Liban sud. Trois soldats israéliens ont été ...


le gros mensonge d’Israël
Oulala ...

DU SANG DANS LA MÉMOIRE
PARCE QUE LE MOT QUI NE PEUT PAS STOPPER LA GUERRE PEUT L'EMPÊCHER DE SE DRAPER DU BIEN. DU SANG DANS ...

LIBAN : UNE INTERVIEW DE ...
Le site Convergence des Causes vient de publier une interview de Georges Corm au journal Al Watan (), que nous reproduisons ...

Lettre à des Israéliens "Que vous a rapporté votre inflexibilité ? La terreur aux portes de vos maisons, un univers enfermé, hostile à toute différence : ...

http://20six.fr/basta/

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil