jeudi, octobre 12, 2006

Meurtre d'Anna Politkovskaïa : Vladimir Poutine fait bonne figure devant Angela


Vladimir Poutine avait mis quarante-huit heures pour réagir à l'assassinat, samedi, d'Anna Politkovskaïa en promettant, lundi 9 octobre, une "enquête objective" sur la "mort tragique" de la journaliste. Mardi, en visite officielle à Dresde, dans l'est de l'Allemagne, le président russe, lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière Angela Merkel, a affirmé que ce meurtre est un acte "affreux" et "inacceptable". Ce crime "contre une femme et une mère" ne "doit pas rester impuni", a-t-il ajouté, tout en estimant que l'influence de la journaliste, trèscritique à l'égard du Kremlin, "était insignifiante" pour la vie politique russe.

Un peu plus tôt, Mme Merkel, qui s'est déclarée "consternée" par cette mort, avait expliqué que la liberté de la presse "appartient au développement démocratique" d'une société, ajoutant que le président russe "s'est engagé à tout faire pour éclaircir" les circonstances de cet assassinat.
LETTRE DE L'UNION DES JOURNALISTES À VLADIMIR POUTINE
Dans la capitale russe, les Moscovites ont rendu un dernier hommage, mardi, à Anna Politkovskaïa. Des centaines de personnes – journalistes, défenseurs des droits de l'homme ou simples citoyens – ont afflué devant l'entrée de la sallefunéraire d'un cimetière de la capitale pour déposer des fleurs devant le cercueil de la journaliste assassinée samedi dans l'ascenseur de son immeuble. Des cérémonies sont également prévues à Saint-Pétersbourg, à Ekaterinbourg, dans l'Oural, et à Kiev.
Avant les funérailles, l'Union des journalistes russe a demandé dans une lettre ouverte à Vladimir Poutine qu'il s'implique personnellement dans l'enquête pour retrouver et traduire en justice les commanditaires et les exécutants de l'assassinat. "Nous aimerions être sûrs que vous allez, en tant que garant de nos droits constitutionnels et de notre liberté, prendre sous votre contrôle personnel l'enquête sur ce crime monstrueux", écrit l'Union des journalistes.
Mardi matin, la presse russe s'est fait l'écho des éléments de l'enquête menée par le parquet général. Le quotidien russe Komsomolskaïa Pravda affirme ainsi que la journaliste a été tuéesamedi par un groupe de cinq personnes qui l'ont longuement suivie avant de l'abattre dans le hall de son immeuble.
MEURTRIERS FILMÉS
Ces individus "ont tous été filmés par différentes caméras et ont paru suspects aux enquêteurs" sur les images, affirme le quotidien populaire. Sans citer sa source, le journal décrit le dispositif mis en place pour exécuter Anna Politkovskaïa : un homme attendait dans les escaliers entre le rez-de-chaussée et le 1er étage au cas où la journaliste regagnerait son appartement par les escaliers et non en ascenseur.
Quand cette dernière a pénétré dans l'immeuble, suivie par le principal exécutant, une femme était en faction devant la porte d'entrée. Les deux derniers ont attendu à bord d'une voiture que leurs complices sortent pour s'enfuir. Selon le journal, cinq balles, et non quatre, ont été tirées par le principal meurtrier, mais une d'entre elless'est fichée dans le mur.
Selon Vremia Novosteï, les enquêteurs vont étudier les appels passés du portable de la journaliste, puis l'ensemble des appels passés dans le supermarché où elle a fait ses courses avant de rentrer chez elle et d'être tuée.

11.10.06 12h44 / Le Monde.fr
http://20six.fr/basta/art/1344814

Lire aussi :

Publication du dernierar...
MOSCOU (AP) 12.10.06 14:12Nouvel Observateur -- La "Novaïa Gazeta" a publié jeudi l'article inachevé sur lequel travaillait Anna Politkovskaïa lorsqu'elle ...
Anna Politkovskaia, la co...
C’est étrange, elle publiait essentiellement ses articles dans la Novaïa gazeta, mais son nom était connu de tous, même de ceux ...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil