mardi, février 13, 2007

Un doigt de pensée

Mes doigts
Ne savent plus
Tricoter
Des mots
Sur le clavier de l'ordinateur
Aussi
Mes pensées
Qui sont prudes
Faute de pouvoir se vêtir de mots
N'osent sortir
Nues
Du volcan de ma tête
Du tréfonds de mes tripes
Pour se donner à voir
À lire
À écouter
Saltimbanques
D'une nuit sans fin
Elles dansent la sarabande du silence
Dans le jardin de ma solitude

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil