jeudi, mai 10, 2007

le verdict est tombé


A ssociation Marocaine
des Droits Humains
Bureau Central
الجمعية المغربية
لحقوق الإنسان
المكتب المركزي

L’AMDH dénonce la condamnation
à deux ans de prison ferme de ses deux membres
Mahdi BARBOUCHI et Abderrahim KARRAD
Le Bureau Central de l’AMDH a été choqué par le verdict scandaleux (deux années de prison ferme et 10.000 dh d’amende pour chacun) prononcé par le tribunal de première instance d’Agadir à l’encontre des deux camarades membres de la section AMDH à Biougra (Région d’Agadir), le lycéen Mahdi BARBOUCHI et l’ouvrier agricole et syndicaliste Abderrahim KARRAD.
Rappelons que les deux militants de l’AMDH, BARBOUCHI et KARRAD ont été arrêtés à l’entrée du siège de l’Union Marocaine du Travail (UMT) à Agadir, le 1er mai, après avoir participé au défilé organisé à l’occasion de la Fête du Travail. Ils ont été jugés pour « atteinte aux valeurs sacrées du Royaume », malgré leur refus de cette inculpation et du contenu même du procès verbal de police qu’ils déclarent avoir signé sous la torture et sous la menace de viol.
Le Bureau Central de l’AMDH, considère que le procès intenté aux deux camarades de l’AMDH est inéquitable.
Il condamne le verdict inique qui constitue une violation grave des droits à la liberté d’opinion et d’expression et des normes des Droits Humains reconnus universellement.
Il appelle à la libération immédiate des deux militants BARBOUCHI et KARRAD, des cinq autres membres de l’AMDH détenus pour le même motif à Ksar El Kebir et de tous les détenus politiques au Maroc.
Rabat le 10 mai 2007
jeudi, 10 mai 2007 -

Notes les plus récentes
Entretien avec Mohamed Ta...L'AMDH a dévié de son rôle dans la défense des droits de l'Homme, après avoir été instrumentalisée par les gauchisants ...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil