mercredi, juillet 12, 2006

JE DEMANDE


Je demande à la mort de déposer des faux.
Je demande à la mort
d'être plus nid que la vie pour qui meurent avec un regard d'horreur
Je demande aux diables enfanteurs de monstres,
qui éteignent des vies, en épouvante de missiles Pouvoir
Je demande à la mort
qu'elle renaisse Picasso, Lorca, Chopin
et que Guernica et poésie et piano,
à cinq heures de l'après-midi
à cinq heures sans ombre de l'après-midi,
soient le J'accuse d'Émile Zola
Je demande aux cieux qu'ils hissent des innocences
Je demande du courage et de l'urgence, à la paix
J'invoque Éluard, ma mère et Celan,
des étoiles, des arcs-en-ciel et du soleil,
Humberto et Robert Desnos, mon père,
León Felipe et Yeats.
Je les clame qu'ils embrassent et allument,
comme ils m'embrassent et allument sans fin,
chaque vie massacrée en épouvante
chaque rêve qui attend être veille.
Et toutes les hirondelles d'Irak
Cristina Castello
LA POÉSIE EST UNE ARME

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil