jeudi, juillet 13, 2006

L'autoroute Beyrouth Damas bombardée

Crise au Proche-Orient
L'aviation israélienne a bombardé dans la nuit de jeudi à vendredi une partie de l'autoroute reliant Beyrouth à Damas, la capitale syrienne, mais la principale voie restait ouverte à la circulation, selon les services de sécurité libanais.
Les appareils israéliens ont frappé une section de l'autoroute située dans les reliefs du centre du Liban, à Mdeirej. La partie pilonnée était toutefois une ancienne déviation. Le pont sur lequel passe cet axe routier n'a pas été touché, ajoutait-on de mêmes sources.
Cette autoroute, qui monte depuis Beyrouth avant de redescendre vers la vallée de la Bekaa et la Syrie est un des derniers liens des Libanais avec le monde extérieur, Israël imposant au pays du Cèdre un blocus terrestre, aérien et maritime.

Associated Press (AP) 13/07/2006
canoe-info

[ jeudi 13 juillet 2006 - 21:58 ]
YA
La marine frappe l'aéroport international de Beyrouth
Al-Manar, la chaîne de télévision du Hezbollah, rapporte que la marine israélienne a attaqué la partie orientale de l'aéroport international de Beyrouth. "Les réservoirs de carburant de l'aéroport ont été touchés", a indiqué à l'AFP un officier de la police à l'aéroport de Beyrouth.Des témoins oculaires au Liban ont rapporté que l'armée de l'Air israélienne avait attaqué des cibles dans la banlieue sud de Beyrouth. Selon ces sources, cette banlieue abrite un bastion de Hezbollah.

Arouts 7

Le Conseil de sécurité va débattre vendredi de la situation au Liban
Le Conseil de sécurité de l'Onu a prévu de se réunir vendredi pour examiner la situation au Liban où Israël a lancé une offensive visant notamment des objectifs du mouvement chiite libanais Hezbollah, responsable de l'enlèvement de deux soldats israéliens. L'ambassadeur de France à l'Onu, Jean-Marc de La Sablière, qui préside durant le mois de juillet le Conseil de sécurité, a précisé que cette réunion en urgence aurait lieu à la demande du gouvernement libanais. Les Quinze se réuniront avec les représentants du Liban et d'Israël.Le secrétaire général de l'Onu, Kofi Annan, qui se trouve actuellement à Rome, s'est déclaré "profondément inquiet par l'escalade de la violence au Proche-Orient" et a condamné "toutes les attaques contre les civils" effectuées dans cette région du monde. Il a confirmé l'envoi d'une mission spéciale de haut niveau au Proche-Orient pour tenter d'aider à désamorcer la crise.L'aviation israélienne a bombardé jeudi l'aéroport international de Beyrouth (AIB), qui servait selon Israël au "transfert d'armes pour le Hezbollah", entraînant sa fermeture et plusieurs raids ont eu lieu dans le sud du Liban.
7sur7

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil