dimanche, mai 20, 2007

La sale guerre civile

Fadi Abu Saada. Marwan Barghouti.
Alors qu’Israël intensifie son attaque contre la bande de Gaza, Marwan Barghouti et un citoyen de Gaza appellent à la fin des luttes internes.
"...et donc les combats de rue ont repris à Gaza, et les manifestations de la guerre contre laquelle on vous met en garde depuis si longtemps ont réinvesti les rues...comme si les luttes internes avaient arrêté, depuis qu’ils ont parlé de l’accord de la Mecque, les combats internes n’ont jamais cessé, ils ont juste continué à un niveau moindre, par la délinquence, et ça semblait avoir cessé...mais maintenant l’effusion de sang se répand à nouveau dans les rues, les ruelles et les hôpitaux de la bande de Gaza.
Dans les conditions actuelles dans lesquelles nous vivons, nous Palestiniens, sous un embargo international injuste dirigé par Israël, soumis au siège qui devrait nous unir et unifier nos efforts, et malgré les menaces israéliennes contre la résistance palestinienne dans la bande de Gaza...nos fusils se sont égarés encore une fois et ont perdu de vue leur direction.
Tandis qu’Israël célèbre son independance, qui se trouve être -et ce n’est pas un hasard- le jour où notre terre fut occupée et où notre peuple a été expulse ou tué, et alors qu’Israël fête la “journée de Jérusalem”, qui est le jour où Israël s’est emparé de Jérusalem -est pour l’annexer à Jérusalem- ouest et proclamer « Jérusalem réunifiée » comme capitale éternelle de l’Etat d’Israël, il faut encore que nous nous infligions une nouvelle Nakba, un cataclysme, comme si la première Nakba de 1948 puis celle de 67 ne suffisaient pas, comme si l’embargo injuste imposé à chaque Palestinien ne suffisait pas.
Je ne peux m’empêcher de me demander ce qui se passe...ce que vous faites...est ce que ce siège, ce n’est pas assez ? Avez-vous tous oublié que vous avez juré au nom de Dieu de rester unis et de ne pas reprendre les combats entre vous ? Il faut croire que même jurer au nom de Dieu ne veut plus rien dire. Est-ce qu’on ne peut pas arrêter cette lutte interne ? Ou alors, alors peut être que les causes de ces luttes internes ne sont pas vraiment connues et que le problème est bien plus grave que ce que nous pensons...
Tout l’espoir qu’on a pu avoir après la signature de l’accord de gouvernement et la formation du gouvernement, a maintenant disparu, vous avez tué cet espoir avec votre guerre civile, vous avez tué l’espoir que l’on puisse lever le siège, vous avez même tué l’espoir de notre liberté et notre rêve d’un pays démocratique où existent les valeurs sacrées d’amour, de fraternité et de pardon.
Vous avez même tué ce sentiment que nous sommes frères... frères par les armes... frères par le sang... frères détenus dans les prisons et les cellules de l’occupation...à vrai dire vous avez réussi à détruire tout ce qui est beau en nous...est ce que c’est cela que vous cherchiez après toutes ces longues années de résistance à l’occupation ?
Alors, allez-y, continuez, c’est tout ce que l’occupant veut...nous n’avons pas besoin de balles pour combattre l’occupation...pas besoin de sang pour sauver les blessés quand Israël nous envahit...besoin d’aucun d’entre vous pour contrer les attaques israéliennes...si le sentiment de ce pays vous a abandonné, il continue à vivre en nous, alors partez, allez vous entretuer loin de nous et laissez nous combattre l’occupation à notre manière.
Nous allons nous battre et que Dieu nous aide..." [1]

Marwan Barghouti appelle à la fin des combats fratricides [2]
“La catastrophe que subissent actuellement les Palestiniens dans la bande de Gaza, la patrie et dans la Diaspora, doit cesser immédiatement. Des centaines d’ innocents ont déjà été blessés, mutilés et tués dans les opérations criminelles qui sont menées sans discontinuer dans la bande de Gaza.
C’est une menace contre l’unité du peuple palestinien, ses institutions et sa cause nationale, une cause pour laquelle nous avons dépensé beaucoup d’énergie et consenti bien des sacrifices dans le passé.
Aussi je condamne totalement cette lutte sanglante pour le pouvoir, le contrôle d’une autorité sous embargo, qui n’a plus rien de la juridiction qu’elle a pu avoir, après 7 ans d’obstruction et d’interférence israélienne.
Un effort concerté pour renforcer et protéger l’Autorité nationale palestinienne et ses institutions, par le respect de l’accord de Prisonniers, de l’accord de la Mecque, des lois fondamentales et des règles, est actullement de toute première importance.
J’appelle le président Mahmoud Abbas et le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Meshal, à se rencontrer sans délai, avec le Premier ministre et les plus importants dirigeants des deux mouvements. Cette réunion sera l’occasion de lancer un dialogue stratégique et de régler tous les problèmes non résolus sans exception.
Il faut se donner un délai de trois mois pour arriver à une vision stratégique globale qui régulera la relation entre les deux mouvements et protègera les intérêts supérieurs du peuple palestinien.
Cette vision devra aussi inclure la ré-activation et le développement de l’OLP, de même que la reprise du dialogue entre tous les groupes de la résistance nationale ou islamique, dans la patrie ou dans la Diaspora.
Enfin, puisse le 9 juin être un jour d’unité nationale pour tout le peuple palestinien. Qu’il soit l’occasion de renouveler notre engagement pour nos objectifs nationaux et à protéger toutes les institutions nationales palestiniennes.”
[1] publié par Imemc, 16 mai 2007, traduit de l’arabe par Saed Bannoura puis de l’anglais par Claude léostic, Afps
http://www.imemc.org/article/48390
[2] Marwan Barghouti - 17 Mai 2007. The Campaign to Free Marwan Barghouti & All Prisoners. traduction : C. Léostic, Afps / publié le dimanche 20 mai 2007 [France-Palestine]

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil