vendredi, juillet 28, 2006

Après les irakiens, les libanais et les palestiniens, les américains rejoindront-ils les victimes des néoconservateurs ?


Lorsqu’Israël se saisit de la terre palestinienne ou libanaise et assassine des civils, c’est de l’ « autodéfense, » mais si quelqu’un répond à l’agression israélienne avec une roquette, c’est du « terrorisme musulman. »
Le monde est malade de cette politique de deux poids, deux mesures. Malheureusement trop peu d’américains et d’israéliens le sont.

Quelle est la raison de l’indifférence de l’administration Bush au massacre de civils en Irak, au Liban et à Gaza ?
Au matin du 19 juillet, les bombardements israéliens de zones résidentielles et d’infrastructures publiques avaient assassiné 300 libanais, en avaient blessé 1000 et déplacé 500000. Le premier ministre libanais déclarait que l’attaque israélienne avait causé d’ « inimaginables pertes » et que son gouvernement demanderait compensation de la part d’Israël.
A Gaza Israël a assassiné un grand nombre de civils palestiniens ces derniers jours.
En Irak la moyenne quotidienne desmorts violentes a dépassé les 100.
Ces morts ne sont pas de la milice du Hezbollah. Ils ne sont pas de la milice du Hamas. Ce ne sont pas des insurgés d’Al Qaida ou sunnites. Ce sont des civils.
Frustré par le Hezbollah, Israël se déchaîne sur des civils infortunés, sachant que les Etats-Unis protègeront Israël d’une condamnation du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Frustrés par les insurgés sunnites, les Etats-Unis ont provoqué des luttes interconfessionnelles..
Bush a emmuré les Nations Unies, nos alliés européens et le premier ministre libanais, chacun appelant Bush à faire pression sur les israéliens pour qu’ils stoppent leur massacre lâche de civils libanais depuis le ciel.
Le Guardian (19 juillet) rapporte que Bush adonné son feu vert à Israël pour attaquer le Liban et a donné à Olmert une semaine supplémentaire pour broyer le Liban.
La secrétaire d’état Condi Rice a annoncé qu’elle irait au Moyen-Orient pour résoudre « cette crise » au moment approprié.
Apparemment, le moment approprié n’est pas celui où les gens meurent, ni où un pays qui se remet tout juste de la dernière invasion israélienne est à nouveau bombardé.
Combien de crimes de guerre faudra-t-il qu’Israël commette avant que Bush et Condi Rice mettent de côté leur indifférence ?
Le 19 juillet les israéliens tournèrent leur attaque aérienne en direction de la zone chrétienne de Beyrouth. Les chrétiens libanais peuvent remercier le révérend évangéliste américain John Hagee, qui a emmené aux côtés de l’agressionisraélienne son église du Texas comptant 18000 membres.
Bush ne peut pas prétendre à un soutien public à son indifférence.
Le 19 juillet, 800000 personnes avaient participé au sondage express de CNN, avec pour résultat 55% d’opposants à l’attaque d’Israël sur le Liban, malgré le fait que la télévision américaine explique les nouvelles du point de vue israélien.
De manière similaire, en Israël une enquête publiée par le quotidien Yedioth Ahronoth a montré que 53% des israéliens pensent qu’il faut ouvrir des négociations pour obtenir la libération du soldat capturé à Gaza, tandis que 43% soutiennent une opération militaire.
Un sondage réalisé par le quotidien Haaretz montre que 28% des israéliens pensent qu’Israël devrait arrêter immédiatement de bombarder le Liban, comparés à7% qui pensent que le bombardement devrait continuer jusqu’à ce que les soldats capturés soient libérés, et 14% qui pensent que le bombardement devrait se poursuivre jusqu’à ce que le Liban accepte de désarmer le Hezbollah - une mission que l’invasion israélienne rend plus impossible que jamais.
Si ces sondages sont fiables, on peut en conclure que les populations américaines et israéliennes ont plus de sens moral, et sont plus attachées à la vie humaine, que les dirigeants des deux pays.
Bush ne peut pas prétendre qu’il soutient Israël parce qu’il est l’ami d’Israël. Si Bush était l’ami d’Israël, il n’aurait pas donné son feu vert à l’agression israélienne, qui va créer plus de haine envers Israël.
Comme plusieurs auteurs israéliens l’ont pointé, Israël a montré les dents à ses voisins arabes depuis des dizaines d’annéessans résultat.
Ecrivant dans Haaretz (19 juillet) Yitzhak Laor note que les problèmes d’Israël ne sont pas la conséquence de bombardements insuffisants ou de la destruction de populations arabes. Pourtant, une fois encore les forces militaires israéliennes « élargissent le cercle des hostilités, incluant la frappe de civils. Ce que les ‘stratèges’ israéliens ont à offrir est la destruction d’un autre pays. »
Laor dit que les américains peuvent se comporter ainsi en Irak avec moins de conséquences pour eux-mêmes, parce que « les américains n’envisagent pas de vivre dans cette région. » Israël ne peut pas se permettre de montrer les dents à ses voisins, parce que « nous vivons ici. »
Il semble parfois que Bush dépasse l’indifférence et se satisfasse du massacre de civils musulmans. Bush s’estmontré aussi allègre que s’il partait chasser la colombe dans un champ texan où le but est de tuer le plus grand nombre d’oiseaux.
Beaucoup de musulmans pensent que Bush et Israël les considèrent comme des animaux à abattre. Le 17 juillet, le neocon (néoconservateurs, NDT) John Bolton, ambassadeur non officiel aux Nations Unies, a donné crédit au sentiment musulman lorsqu’il a annoncé que les israéliens tués par des terroristes étaient plus importants que les civils libanais tués par Israël. Bolton a déclaré qu’il n’y avait pas d’ « équivalence morale » entre les civils libanais tués par Israël et les civils israéliens tués par des terroristes musulmans :
« Ce n’est simplement pas la même chose de dire que c’est le même acte de prendre délibérément pour cible des civils innocents, de désirer leur mort, de tirer des roquettes, d’utiliser des enginsexplosifs ou de kidnapper comparées aux conséquences tristes et malencontreuses de l’auto-défense. » (interview de John R. Bolton le 17 juillet 2006)
Dans l’esprit pervers de Bolton, les civils libanais ne font pas l’expérience du terrorisme quand Israël les prend délibérément pour cible et lâche de puissants explosifs sur leurs immeubles, rues, ponts, centrales, et bombarde l’aéroport international de Beyrouth.
Ceci, dit Bolton, est de l’autodéfense de la part d’Israël.
Lorsqu’Israël se saisit de la terre palestinienne ou libanaise et assassine des civils, c’est de l’ « autodéfense, » mais si quelqu’un répond à l’agression israélienne avec une roquette, c’est du « terrorismemusulman. »
Le monde est malade de cette politique de deux poids, deux mesures. Malheureusement trop peu d’américains et d’israéliens le sont.
En conséquence, le conflit va durer et s’intensifier. Laor écrit que « le directeur du comité juif américain du bureau Israël/Moyen Orient, Eran Lerman, recommande déjà de partir en guerre contre la Syrie. »
De même que les néoconservateurs américains qui contrôlent l’administration Bush, les cercles de réflexion de Washington, et la position des médias qui furent tenus par le passé par les vrais conservateurs américains.
Isolés dans leur mal, les néoconservateurs exigent éperdument et amèrement de Bush, qu’il se joigne à Israël dans des attaques militaires contre la Syrie et l’Iran pour « construire ladémocratie » et nettoyer le Moyen-Orient de toute opposition à l’intérêt débridé d’Israël. David Horowitz, dans sa folie, écrit qu’ « Israël fait le travail du reste du monde civilisé. »
Les néoconservateurs croient que les Etats-Unis et Israël peuvent extirper l’Islam avec le feu et l’épée et que l’opportunité de transformer le conflit actuel en une guerre généralisée ne doit pas être gâchée.
Les néoconservateurs va-t-en-guerre ont volé le nom conservateur, le parti républicain, et une partie du mouvement évangéliste.
Les américains sont-ils trop distraits, ont-ils été soumis à un trop long lavage de cerveau pour empêcher leur président débile et son gouvernement néoconservateur de déclencher une guerre dangereuse ?
Paul Craig Robert Traduit depuis vdare.com - édition du 19 juillet 2006 :
http://www.vdare.com/roberts/060719...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil