vendredi, juillet 28, 2006

Horreurs dans la bande de Gaza

Pendant que l'actualité se borne à nous décrire avec parcimonie ce qui se passe au Liban. Pendant qu'Israël avec l'appui des États-Unis continue ses massacres sur des civils libanais, il se passe d'autres carnages dans la bande de Gaza. Quelle magnifique occasion pour l'État hébreu de profiter de ce détour des médias, pour accentuer ses crimes humanitaires en Palestine.

Tsahal a intensifié son offensive dans le nord de la bande de Gaza, où les bombardements aériens et les tirs d'artillerie ont tué 28 palestiniens dont une mère de famille et ses deux petites filles. Mettons-nous une fois pour toutes à la place de ces gens qui souffrent. Mettons-nous à la place des parents de la petite Shad Samer Okai, un bébé de sept mois, et sa sœur Mary, trois ans, qui toutes deux ont été tuées par un obus israélien qui s'est abattu sur leur maison, dans le camps de réfugiés de Jabalia.

C'est la journée la plus meurtrière depuis le retrait israélien de la bande de Gaza. Se retirer pour mieux réinvestir dans de sordides boucheries…voilà la stratégie des dirigeants sionistes ! Ceux qui tuent en attaquant ne mérite pas la vie. Pourtant, ce sont toujours ceux qui se défendent qu'on accuse d'agression. Pour un petit soldat israélien enlevé, on tue des centaines de civils. Belle mentalité !
Le député palestinien Saeb Erekat n'en revient pas et dénonce les frappes démesurées de l'armée israélienne : « C'est une situation horrible, et nousdemandons à la communauté internationale de prendre conscience immédiatement de l'escalade israélienne à Gaza. J'ai peur que les bilans s'alourdissent si nous continuons à être les oubliés de la région ». Cher député, votre peuple est oublié depuis 58 ans, et ce n'est pas avec les simagrées des États-unis et le peu de reconnaissance de l'Europe que vous réussirez à faire prendre conscience du martyr de votre peuple à la communauté internationale.
Et surtout, que l'on ne vienne pas me dire que se sont des dommages collatéraux, cela nous l'avons trop souvent entendu. Tout ce que les dirigeants israéliens font est planifié d'avance. Il n'y a pas que les armes de l'État hébreu qui détruisent hommes, femmes et enfants de Palestine. Une occupation beaucoup plus sournoise dont personne ne parle existe. Israël a pour objectif d'éliminer les personnes physiques, mais plus insidieusement, il a aussi pour objectif de s'approprier la terre et ce qu'ellecontient, en particulier l'eau.
Depuis 1967, l'occupant israélien s'ingénie par toutes sortes de moyens pour polluer le sol palestinien par des déchets industriels durs et liquides. De plus, Israël transfère des usines très polluantes, refusées par leur législation, qui produisent à leur tour des déchets polluants et dangereux tels que des pesticides, des engrais, tout cela à côté des sources d'eau. À cause de ces polluants, bien des végétaux ont disparu et ils ont été ingurgités par les animaux. Alors on retrouve des traces de pollution dans le lait et la viande. Ces denrées ont toutes été interdites à la consommation.
La société palestinienne est dans une situation de mort. Tout est fait par Israël pour la briser. Le seul but des dirigeants israéliens, est de ramener les Palestiniens à l'âge de pierre en ravageant leur société. Comme je le disais au début, le cercle infernal, avancée massive dans les villes, retraitpartiel, attentats, nouvelle occupation, a pour seul objectif la récupération définitive de tout le territoire palestinien. Et probablement de bien d'autres territoires du Moyen-Orient si le monde continue de donner raison à la barbarie sioniste.
Pour terminer, Israël nous certifie que l'attaque contre les casques bleus au Liban est un accident, alors que ces derniers agitaient un drapeau blanc, et que les bombes qu'Israël lance sont des bombes intelligentes et des missiles qui savent distinguer un combattant d'un civil, un bunker d'une maison et qui savent, dans leur « cerveau » programmé, où aller et quoi frapper avec leur intense férocité. Cet État, accusés de crimes contre l'humanité ment continuellement pour arriver à ses fins. Qui va enfin stopper cette barbarie ?
Au Liban, les médias nous parlent de 8 soldats israéliens tués…on s'en fout des soldats…c'est leur job ! Mais combien de civils sont mortsau Liban et dans la bande de Gaza ? Ce que l'on sait, c'est que déjà 700,000 libanais sont sur les routes de l'exode. Cessons de croire aux sempiternelles jérémiades de l'État d'Israël, ils nous mentent depuis trop longtemps.
Mehr Licht
Revoltes

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil