dimanche, octobre 22, 2006

Le représentant de l'Onu au Soudan persona non grata

Le représentant de l'Onu, Jan Pronk a 72 heures pour quitter Khartoum, d'après l'agence officielle soudanaise, qui a cité le chef de la diplomatie. Le gouvernement lui reproche d'avoir évoqué des revers de l'armée soudanaise qui combattaient des rebelles au Darfour. Cette région de l'ouest du Soudan est en proie à un conflit meurtrier depuis 2003. Le président soudanais Béchir s'oppose à l'envoi d'une force des Nations unies, décidé fin août par le Conseil de sécurité de l'Onu.Combats et crise humanitaire ont fait 200 000 morts et plus de 2 millions de déplacés depuis 2003. Un accord de paix signé en mai par Khartoum et une partie des rebelles est restée lettre morte.Le régime soudanais est également accusé de soutenir lesdjandjawid, des miliciens arabes, responsables de violences contre les populations noires au Darfour.
Lire aussi :
.KHARTOUM (Reuters) - Dénonçant ses propos sur l'armée soudanaise, les autorités de Khartoum ont donné trois jours à l'émissaire des Nations ...

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil