dimanche, juillet 30, 2006

Le Liban exclut toute négociation sans cessez-le-feu immédiat

BEYROUTH, 30 juil (AMI) - Le Premier ministre libanais Fouad Siniora a annoncé dimanche exclure toute négociation après le bombardement de Cana, le plus meurtrier depuis le début du conflit entre Israël et le Hezbollah, sans un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel.

Une source gouvernementale a pour sa part indiqué que la visite au Liban de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, actuellement en Israël, n'était "plus d'actualité". "Il n'y a pas de place pour des discussions en cette triste journée", a déclaré le Premier ministre à la télévision, en demandant "une enquête internationale".
Les corps de 51 personnes, dont 22 enfants, ont été dégagés des décombres du village de Cana (Liban sud) bombardé dimanche par les forces israéliennes. "Le Liban réclame un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel avant toute chose", a exigé M. Siniora après avoir rencontré le président du parlement Nabih Berri.

Le chef du gouvernement a demandé à "la communauté internationale et arabe de rester unie devant les criminels de guerre israéliens, et la persistance d'Israël dans ses crimes haineux contre nos civils ne brisera pas la volonté peuple libanais". M. Siniora a d'autre part convoqué un conseil des ministres extraordinaire dimanche à 18H00 locales (15H00 GMT).
A la demande du président américain, Mme Rice est revenue samedi dans la région pour discuter "avec les dirigeants israéliens et libanais des moyens de réaliser la paix et la stabilité dans ces deux pays", selon les termes de George W. Bush.
Le ministère israélien des Affaires étrangères a exprimé dimanche ses regrets après la mort de dizaines de civils libanais dans un bombardement israélien à Cana au Liban sud. "Israël exprime ses regrets pour la mort de civils innocents. Nous ne voulons pas voir des civils être pris dans la guerre entre Israël et le Hezbollah", a déclaré le porte-parole du ministère Mark Reguev. "Israël fait tout son possible pour éviter cette situation et a multiplié les appels aux civils pour qu'ils quittent la zone de combats", a-t-il assuré.
Israël a rejeté dimanche sur le Hezbollah l'entière responsabilité de la mort des civils. Un porte-parole de l'armée israélienne a rejeté l'"entière responsabilité" des dizaines de morts à Cana dans des bombardements israéliens sur le Hezbollah qu'il accuse d'utiliser ce village du Liban sud comme base de tirs de roquettes contre Israël.
La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a entamé dimanche matin à Al-Qods un entretien avec son homologue israélienne Tzipi Livni sur le conflit au Liban. Elle doit rencontrer ensuite à l'hôtel où elle loge le ministre israélien de la Défense, Amir Peretz. Arrivée samedi en Israël, Mme Rice a eu dans la soirée un entretien avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert. Cette rencontre s'est tenue à huis-clos pendant deux heures.
Mme Rice entoure sa mission diplomatique en Israël d'une grande discrétion puisqu'elle n'a fait samedi soir aucune déclaration à l'issue de son entretien avec M. Olmert et qu'aucune conférence de presse n'est prévue dimanche. La radio militaire israélienne, citant des proches du Premier ministre, affirme que Mme Rice n'a exercé aucune pression pour un cessez-le-feu immédiat et qu'aucun calendrier n'a été établi en vue de l'établissement d'un tel cessez-le-feu.
Selon des sources gouvernementales israéliennes, les entretiens ont essentiellement porté sur le déploiement d'une force internationale au Liban. Mme Rice a insisté par ailleurs auprès d'Israël pour un arrêt des frappes contre les infrastructures libanaises et pour faciliter l'acheminement d'une aide humanitaire au Liban. La question du cessez-le-feu a également été abordée, selon les mêmes sources, mais aucun calendrier n'a été établi. Israël a refusé samedi une trêve de 72 heures demandée par l'Onu afin d'évacuer les blessés et d'acheminer de l'aide au Liban sud.
AMI
http://www.ami.mr/fr/

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil