samedi, juillet 29, 2006

Marée noire au Liban : le PNUE s'inquiète pour l'environnement

e programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) a exprimé samedi ses "sérieuses inquiétudes" quant à la situation environnementale sur la côté libanaise, où près de 15.000 tonnes de mazout se sont déversées dans la mer après un bombardement israélien.
Le PNUE, basé à Nairobi, a affirmé que la marée noire, provoquée par la destruction des réservoirs de la centrale électrique de Jiyé (30 km au sud de Beyrouth), touche la côté libanaise sur près de 80 kilomètres et menace la côte syrienne.
"Nous partageons les inquiétudes des autorités libanaises sur l'impact de cet événement sur les communautés côtières. Cette tragédie environnementale possède une dimension nationale mais aussi régionale", a déclaré le directeur du PNUE, Achim Steiner, dans un communiqué.
"Nous devons prendre en compte les impacts à court et long termes de la catastrophe sur l'environnement marin et sur la biodiversité, d'autant que beaucoup de personnes vivent du tourisme et de la pêche", a-t-il ajouté.
"Le gouvernement du Liban a demandé l'aide des Nations unies et nous nous tenons prêts à faire tout ce que nous pouvons dès qu'il sera possible d'intervenir", a-t-il dit.
Le ministre libanais de l'Environnement, Yacoub Sarraf, avait assuré à l'AFP un peu plus tôt samedi que la Méditerranée était menacée par la plus grande catastrophe écologique de son histoire.
L'Union européenne a annoncé vendredi qu'elle allait envoyer du matériel spécialisé et des experts.
29.07.06
© Le Monde.fr

Partager

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil